AFRIQUE/RD CONGO - Appel d’une ONG locale en direction des Chefs d’Etat des Grands Lacs

jeudi, 27 octobre 2016 groupes armés  

Kinshasa (Agence Fides) – « Affronter notamment la question de la sécurité au Nord Kivu » : tel est l’appel lancé par le Centre d’Etudes pour la promotion de la Paix, de la Démocratie et des Droits fondamentaux (CEPADHO) de Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo, aux participants au Sommet des Chefs d’Etat de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) et de l’Autorité de Développement de l’Afrique du Sud (SADC) qui s’est ouvert le 26 octobre à Luanda, capitale de l’Angola. Au centre de ce sommet se trouve la crise politique en RDC et l’accord signé entre la majorité présidentielle et une partie de l’opposition de ce pays, visant à organiser les élections d’ici avril 2018 (voir Fides 18/10/2018).
« A côté des questions politiques (…), le CEPADHO veut soumettre à l’attention des dirigeants de la Région le contexte de la sécurité » affirme un communiqué envoyé à l’Agence Fides. « Notre organisation invite les Chefs d’Etat à reprendre les conclusions de la récente rencontre des Ministres de la Défense et de l’Intérieur de la CIRGL et de la SADC ayant eu lieu à Kinshasa sur les problèmes de terrorisme émergent à Beni ».
« Le CEPADHO attire l’attention des Chefs d’Etat sur le fait que les terroristes de l’ADF (forces démocratiques alliées) qui continuent à massacrer et à enlever des civils dans la ville et sur le Territoire de Beni, au Nord Kivu, représentent une menace sérieuse pour la paix et la sécurité de la Région et souhaite leur totale éradication avant qu’ils n’enflamment tout le continent » conclut le communiqué. (L.M.) (Agence Fides 27/10/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network