AMERIQUE/NICARAGUA - Demande d’un dialogue authentique de la part du porte-parole de la Conférence épiscopale

mercredi, 26 octobre 2016 politique   démocratie   conférences épiscopales   elections  
Appel à un dialogue authentique de la part des Evê

Appel à un dialogue authentique de la part des Evêques

Managua (Agence Fides) – La nouvelle est officielle. Le Secrétaire général de l’Organisation des Etats américains (OEA) a accepté l’invitation formelle du gouvernement du Nicaragua à se rendre en visite dans le pays du 5 au 7 novembre afin de rencontrer des experts et des organismes d’Etat impliqués dans le processus électoral. Le 6 novembre en effet, 3,4 millions de nicaraguayens seront appelés à se rendre aux urnes pour élire le Président de la République et 90 députés de l’Assemblée nationale dans un climat qui demeure tendu (voir Fides 05/10/2016).
A cette nouvelle, les Evêques du Nicaragua ont exprimé leur avis à cet égard, selon la note parvenue à Fides. « Par principe, nous estimons que le dialogue constitue la meilleure méthode et l’Eglise défend toujours cette méthode civile – a déclaré S.Exc. Mgr Jorge Solórzano, Evêque de Granada et porte-parole de la Conférence épiscopale. Nous prions actuellement afin qu’il existe un véritable dialogue et qu’il n’y ait pas de pièges politiques mais un dialogue authentique et qui réussisse à porter des fruits, un dialogue vaste et inclusif. Nous, pour l’instant, nous prions et nous observons ».
De telles déclarations ont été faites par le porte-parole de la Conférence épiscopale du Nicaragua (CEN) dans le cadre d’une courte rencontre avec la presse intervenue hier. Elles ont été accompagnées par l’intervention du Vice-président de la CEN, S.Exc. Mgr César Bosco Vivas Robelo, Evêque de Leon en Nicaragua, selon lequel : « Nous désirons un dialogue authentique et non pas un monologue conçu pour gagner du temps, comme nous y avons assisté à de nombreuses reprises par le passé. Il devrait s’agir d’un dialogue qui recherche le bien commun ».
A la question des journalistes relative au vote des Evêques lors des élections présidentielles du 6 novembre, Mgr Solórzano a répondu : « Nous sommes dans une période de réflexion », Mgr Silvio José Baez concluant pour sa part en déclarant : « Les Evêques du Nicaragua n’invitent pas à voter mais à décider en conscience si l’on veut ou non voter ». (CE) (Agence Fides 26/10/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network