AFRIQUE/EGYPTE - Libération des quatre coptes enlevés dans la province d’Assiout

vendredi, 14 octobre 2016 enlèvement  

wordpress.com

Assiout (Agence Fides) – Les quatre coptes – dont un enfant de 9 ans – qui avaient été enlevés le 3 octobre dernier (voir Fides 05/10/2016) à Manfalut, en province d’Assiout, à 350 Km au sud du Caire, ont été remis en liberté après le versement d’une rançon. Leur libération a eu lieu lorsque leurs familles ont versé aux ravisseurs une somme de 150.000 livres égyptiennes (soit 15.000 €uros environ), après être parvenues à négocier la réduction de la demande de rançon initiale, qui était de 500.000 livres égyptiennes (soit environ 50.500 €uros). Selon ce qu’indiquent les moyens de communication égyptiens, la police elle-même avait conseillé aux familles de payer la rançon si elles voulaient revoir leurs parents vivants.
L’enlèvement a eu lieu dans des conditions singulières. Deux des personnes enlevées, les frères Emad et Rami Lamei, avaient été convoquées à un rendez-vous à Manfalut, pour y recevoir une commande de travail. L’un de leurs parents leur avait proposé de les accompagner au lieu du rendez-vous en compagnie de son fils, âgé de neuf ans, et tous les quatre avaient été capturés par les ravisseurs sur le parcours.
Les victimes ont déclaré avoir été tenus prisonniers dans une grotte des montagnes des environs d’Assiout et avoir été frappés – tous à l’exception du petit garçon – au cours de leur captivité. La plaie représentée par les enlèvements de personnes perpétrés à l’encontre des membres de la communauté copte continue à faire des victimes sur l’ensemble du territoire égyptien, avec une concentration du phénomène en Haute Egypte et en particulier dans les régions de Minya et d’Assiout, où, dans certains villages des rives du Nil, des chrétiens ont parfois dû, par le passé, verser, de manière préventive, des sommes sous la menace de rétorsions violentes. Au sein du seul gouvernorat de Minya, la somme totale versée pour payer la rançon de chrétiens enlevés entre janvier 2011 et la fin de 2014 a dépassé les 120 millions de livres égyptiennes (soit environ 12 millions d’€uros). (GV) (Agence Fides 14/10/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network