AMERIQUE/EQUATEUR - Un hospice pour accueillir les enfants orphelins et les séropositifs

vendredi, 14 octobre 2016 développement  

Internet

Guayaquivil (Agence Fides) – Le réseau des Dispensaires médicaux de l’Archidiocèse de Guayaquivil (REDIMA) est engagé depuis 2004 dans la lutte contre le virus du SIDA et se sert du Centre de diagnostique Josemaría, référence pour les 26 Dispensaires du REDIMA qui s’occupent de prévention, ainsi que de l’assistance et de l’accompagnement des patients séropositifs. Selon les informations parvenues à Fides, au sein du Centre, 150 personnes sont assistées en moyenne chaque mois. Un spécialiste d’infectiologie est présent et actuellement 1.184 dossiers médicaux y ont été enregistrés. Les patients versent une somme symbolique (1 USD) pour les visites et les médicaments. Sont effectués dans ce cadre 600 tests rapides chaque mois sur des jeunes, des femmes enceintes et des groupes de personnes vulnérables.
Une soixantaine de séropositifs se sont réunis au sein d’un groupe de soutien et se rencontrent chaque mois pour parler de nutrition, d’estime de soi, de motivation et de travail. S’est uni à eux un autre groupe de personnes qui reçoivent une formation au travers de laboratoires d’artisanat qui leur permettent de disposer d’un revenu pour subvenir à leurs besoins sanitaires. Grâce à Caritas Equateur, le REDIMA es engagé dans un projet de micro entreprenariat duquel bénéficient 20 familles, son but étant d’améliorer la qualité de la vie des personnes coexistant avec le virus du SIDA, en renforçant les activités entrepreneuriales et en développant les compétences et les aptitudes permettant de protéger les moyens de subsistance. Actuellement, l’Archidiocèse a promu un nouveau service d’Assistance humanitaire sous la forme d’un hospice qui a pour but d’accueillir et de porter assistance aux enfants orphelins et aux personnes séropositives, en particulier celles vivant en dehors de la ville ou dans d’autres provinces et qui sont assistées par l’hôpital d’infectiologie, référence au niveau régional. Selon les statistiques, environ 22.000 personnes contaminées vivent actuellement en Equateur dont 70% dans la seule province de Guayaquil. (AP) (Agence Fides 14/10/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network