AMERIQUE/ETATS UNIS - Réouverture du cas du jeune mexicain tué à la frontière par un garde frontière américain

vendredi, 14 octobre 2016 mineurs   violence   politique   réfugiés  
Frontière entre le Mexique et les Etats-Unis

Frontière entre le Mexique et les Etats-Unis

El Paso (Agence Fides) – Le Réseau de frontière pour les droits fondamentaux se félicite du fait que la Cour Suprême des Etats-Unis réexamine le cas Hernandez contre Mesa relatif à la mort de Adrian Hernandez Guereca, jeune mexicain de 15 ans tué en 2010 par un garde de frontière américain alors qu’il se trouvait sur le territoire mexicain.
« Il s’agit d’un cas crucial visant à faire valoir les droits des résidents frontaliers tant au Mexique qu’aux Etats-Unis en rapport avec la présence armée des forces de frontière des Etats-Unis au sein de nos communautés. C’est un cas essentiel pour soutenir que toutes les personnes dans les territoires de frontière ont une dignité humaine fondamentale et des droits qui doivent être respectés. Nous sommes confiants dans le fait que la Cour Suprême créera un précédent de manière à faire en sorte que les personnes et les institutions protègent les droits des résidents frontaliers et soient responsables dans le cas d’éventuelles omissions et contraventions » peut-on lire dans la note envoyée à Fides.
Au cours de l’incident mortel de juin 2010, ayant eu lieu dans une localité frontalière entre El Paso (Texas) et Ciudad Juarez (Mexique), le garde frontière américain déclara avoir ouvert le feu en état de légitime défense parce qu’un groupe de personnes, du côté mexicain, lui lançait des pierres. Le fait, condamné par le gouvernement mexicain, provoqua de nombreuses manifestations de protestation mais demeura non résolu. Le tribunal de la Nouvelle Orléans avait rejeté, en avril 2015, la requête de la famille Hernandez, qui demandait une condamnation pour abus de pouvoir. (CE) (Agence Fides 14/10/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network