OCEANIE/AUSTRALIE - Appel du Président de la Conférence épiscopale en faveur des immigrés présents dans les camps de rétention

jeudi, 13 octobre 2016 migrants   droits fondamentaux   société civile   oeuvres sociales   solidarité  

Sydney (Agence Fides) – « L’une des plus graves crises de notre temps consiste dans la condition de personnes ayant fui leurs pays à cause de la guerre, de la persécution ou de la pauvreté et contraintes à vivre sans avoir une maison, sans sécurité et souvent séparées de leurs familles. En Australie, nous supportons la honte de l’expulsion et du dur traitement réservé à des personnes qui cherchaient notre protection et se trouvent aujourd’hui enfermées dans les camps de rétention des îles de Nauru et de Manus Island, au large de la Papouasie Nouvelle Guinée. Il est temps de les amener ici ». Tel est l’appel lancé par le Président de la Conférence épiscopale australienne, S.Exc. Mgr Denis Hart, Archevêque de Melbourne.
Dans une note envoyée à Fides, l’Archevêque, au nom de l’épiscopat australien, affirme : « Les agences internationales sont bouleversées par les conditions dans lesquelles vivent les immigrés dans ces structures et par les effets de cette détention sur leur santé, sur l’esprit, sur le respect de soi. Certains détenus ont également écrit au Pape François, qui a exprimé sa profonde préoccupation. Les Evêques catholiques australiens déplorent la détention de nos frères et sœurs à Nauru et à Manus Island. Tout en reconnaissant l’effort fait par le gouvernement pour trouver une solution, nous disons que quand c’est trop c’est trop. Nous demandons au gouvernement de transférer les détenus en Australie, dans l’attente de décisions ultérieures quant à leur avenir ».
Les Evêques, remarque le Président de la Conférence épiscopale, « soutiennent avec force la campagne visant à les amener ici, en Australie. Nous nous engageons à garantir l’aide de nos communautés et des institutions catholiques pour accueillir et soutenir ces réfugiés lorsqu’ils arriveront en mettant à disposition toutes les vastes ressources des services sociaux catholiques ». L’organisme Alliance catholique pour les demandeurs d’asile est prêt à coordonner, avec des organisations étatiques et de la société civile, un plan d’urgence en vue de l’accueil sur le territoire australien des hommes, femmes et enfants actuellement se trouvant actuellement à Nauru et à Manus Island. « Alors que le Jubilé de la Miséricorde est sur le point de se conclure, il est temps de cultiver les œuvres de miséricorde et de recueillir les fruits » conclut le message des Evêques. (PA) (Agence Fides13/10/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
migrants


droits fondamentaux


société civile


oeuvres sociales


solidarité