ASIE/INDONESIE - Les jeunes indonésiens, sel et lumière dans un monde sans frontières

mercredi, 12 octobre 2016 jeunes   dialogue   journée mondiale de la jeunesse   paix   islam   minorités religieuses  

P.P.

Manado (Agence Fides) – « La Journée de la Jeunesse indonésienne a été l’expression de la diversité typique de l’Indonésie. Nous savons qu’il s’agit d’un pays pluriel, berceau de la diversité de cultures, de langues et de fois. L’Eglise est l’une de ses composantes qui vit la diversité dans l’harmonie, ainsi que l’indique la devise officielle de l’Indonésie qui est Unité dans la diversité ». C’est en ces termes que S.Exc. Mgr Pius Riana Prapdi, Président de la Commission pour les Jeunes de la Conférence épiscopale d’Indonésie, trace à l’Agence Fides le bilan de l’événement tenu à Manado début octobre, auquel ont participé 2.500 jeunes catholiques indonésiens et un certain nombre d’autres provenant de Malaisie, événement qui a été dédié au thème de « La joie de l’Evangile dans une société plurielle ».
« Les jeunes catholiques de 37 Diocèses indonésiens ont vécu un temps particulier et sont retournés chez eux solides dans leur identité, en s’engageant à être 100% catholiques et 100% indonésiens », remarque l’Evêque. Les participants ont partagé leur expérience à Manado en étant accueillis au sein de familles catholiques, protestantes et même musulmanes, en témoignage de cette harmonie perçue et vécue.
Dans le Message final de la Journée, parvenu à l’Agence Fides, les jeunes affirment : « Nous nous sentons appelés à être sel et lumière du monde. Au travers de la miséricorde de Dieu, il nous est demandé de vivre une vie évangélique basée sur le respect de la dignité humaine, sur la protection de l’environnement, sur l’option en faveur des petits, des pauvres, des faibles, des marginalisés ». Dans le texte, les jeunes se déclarent « conscients du fait que les nouvelles technologies ont fait du monde un espace sans frontières. Nous savons que l’appel à réaliser les valeurs de bonté, de vérité et de beauté nous interpelle pour nous-mêmes, pour nos familles et pour le monde entier ». Rejetant les actes de violence et d’intolérance, le trafic d’êtres humains, les abus et les dépendances destructrices, les jeunes participants déclarent « avoir fait l’expérience de la joie de donner l’Evangile au sein de la société pluraliste de l’Indonésie » et vouloir être « des annonciateurs joyeux, pour construire l’esprit de tolérance et d’harmonie au travers du témoignage de l’Evangile du Christ ».
Les participants à la Journée s’engagent maintenant « à être des promoteurs du changement sociopolitique à tous les niveaux afin de construire un ordre mondial plus juste et plus humain », à l’enseigne du dialogue avec les autres, « sans aucune discrimination et dans un authentique esprit d’amour ».
Parmi les religieux présents, se trouvait Sœur Evelin Tivit des Sœurs franciscaines de l’Immaculée Conception, provenant de la Malaisie voisine – qui partage avec l’Indonésie la langue balasha – laquelle fait remarquer à Fides les effets bénéfiques de l’événement pour le dialogue interreligieux et les relations entre chrétiens et musulmans : « J’ai vu des chrétiens et des musulmans s’émouvoir. J’ai appris l’unité dans la diversité au cours d’un événement qui a constitué un don pour tous et non seulement pour les catholiques ». (PA-PP) (Agence Fides 12/10/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network