AMERIQUE/HAITI - Santé publique et infrastructures productives parmi les priorités de Manos Unidas dans l’île

mercredi, 12 octobre 2016 catastrophes naturelles  

Manos Unidas

Madrid (Agence Fides) – Depuis que l’ouragan Matthew a rasé une grande partie de l’île d’Haïti, plongeant dans le chaos et l’horreur une population qui cherche encore à se reprendre des conséquences du séisme de 2010, l’ONG catholique espagnole Manos Unidas continue à travailler avec ses partenaires locaux dans le pays caribéen afin d’étudier et de décider les stratégies au travers desquelles affronter cette situation d’urgence. Il s’agit d’un pays qui vit dans un état d’urgence permanent, dans lequel l’ONG travaille depuis près de 40 ans. « Ces jours-ci, nous étudions les requêtes d’aides médicales d’urgence faites par un certain nombre de centres sanitaires situés dans le département adjacent à la zone la plus touchée, qui a par suite accueilli les évacués » déclare le responsable des projets de l’ONG à Haïti. « Nous sommes préoccupés en particulier par la perte des récoltes et des infrastructures productives, qui pourrait porter à une grave situation d’urgence alimentaire au cours des prochains mois » ajoute-t-il. Haïti dépend totalement des aides humanitaires. Au cours de la dernière année, la sécheresse a été fréquente et le système sanitaire est au bord du gouffre. (AP) (Agence Fides 12/10/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network