AFRIQUE/CONGO - 23 morts suite à la reprise de la guérilla dans le sud du pays

jeudi, 6 octobre 2016 groupes armés  

Brazzaville (Agence Fides) – Ce sont 23 personnes qui ont perdu la vie dans le cadre des attaques perpétrées en République du Congo à la fin du mois de septembre par les anciens membres du groupe rebelle Ninjas Nsiloulou. La nouvelle a été rendue publique par le Ministre de la Justice de Brazzaville, Pierre Mabiala.
Selon le Ministre, les victimes sont quatre agents de la police militaire, deux agents de police et onze civils. Les assauts ont été perpétrés dans la région méridionale du Pool au cours de la dernière semaine de septembre. Lors de l’attaque d’un train, le 30 septembre, les guérilleros ont tué 14 personnes.
Ce sont bien 4.000 personnes qui ont été contraintes à abandonner leurs domiciles en avril lorsque d’anciens de Ninjas Nsiloulou avaient repris les armes suite à la réélection contestée du Président, Denis Sassou N'Guesso.
Ntoumi, qui, après avoir déposé les armes s’était rallié au Président Sassou Nguesso, a cependant appuyé son adversaire, Guy-Brice Parfait Kolélas, arrivé second aux élections présidentielles du 20 mars, lesquelles ont vu la réélection de Denis Sassou N'Guesso à la Présidence de la République. (L.M.) (Agence Fides 06/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network