EUROPE/ITALIE - Exposition sur les trois décennies passées par S.Exc. Mgr Mazzolari comme missionnaire au Soudan

mercredi, 28 septembre 2016 instituts missionnaires   développement   animation missionnaire   dialogue  

cattolicanews.it

Concesio (Agence Fides) – L’engagement missionnaire et les œuvres dédiées au service du prochain de S.Exc. Mgr Cesare Mazzolari (1937-2011), qui a passé 30 années de sa vie en Afrique subsaharienne et plus précisément au Soudan, feront l’objet d’une exposition biographique qui ouvrira le 30 septembre prochain au Centre d’Etudes de l’Institut Paul VI de Concesio (Brescia), ainsi que l’indique une note envoyée à Fides. L’exposition, intitulée « Une personne pour les autres », retracera les étapes fondamentales de la vie du missionnaire en terre africaine, au travers de onze grands panneaux et sera ouverte par une rencontre témoignage d’un certain nombre d’opérateurs du secteur humanitaire au Soudan du Sud qui ont connu ou ont collaboré avec lui et continuent à le faire aujourd’hui par l’intermédiaire de la Fondation CESAR Onlus de Concesio. L’exposition sera ouverte jusqu’au 15 octobre.
Mgr Mazzolari, né à Brescia le 9 février 1937, entra chez les Missionnaires comboniens (MCCJ) et fut ordonné prêtre le 17 mars 1962. Après une première expérience missionnaire aux Etats-Unis, parmi les noirs et les mexicains, il arriva au Soudan en 1981, où il oeuvra au sein du Diocèse de Tombura-Yambio puis de l’Archidiocèse de Juba et enfin dans le Diocèse de Rumbek – désormais au Soudan du Sud – Diocèse dont il fut ordonné Evêque le 6 janvier 1999 par Saint Jean Paul II. Il mourut le 16 juillet 2011 suite à un malaise qui le frappa alors qu’il célébrait la Messe, quelques jours après les célébrations ayant marqué l’indépendance du Soudan du Sud, auxquelles il avait participé. Comme l’indiqua Fides, l’Etat des Lacs – dont Rumbek est la capitale – proclama trois jours de deuil national à l’occasion de sa mort. Pour permettre l’entrée dans l’église de l’interminable file de femmes, d’hommes, catholiques mais aussi musulmans et animistes, venus de tous les coins du pays pour rendre hommage à Mgr Mazzolari, les portes de la Cathédrale de Rumbek demeurèrent ouvertes jour et nuit. Selon son désir, l’Evêque a été enterré dans la Cathédrale. (SL) (Agence Fides 28/09/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network