AFRIQUE/EGYPTE - Appel d’hommes politiques en faveur de la valorisation du « chemin de la Sainte Famille » pour relancer le tourisme

vendredi, 23 septembre 2016 eglises orientales   pèlerinages   economie  

fuocosacro.com

Le Caire (Agence Fides) – La crise économique qui flagelle l’Egypte interpelle toutes les communautés d’émigrants d’origine égyptienne dispersées de par le monde et parmi les ressources sur lesquelles se baser se trouve également le tourisme, entré en crise notamment du fait des attentats et des violences sectaires, centré non seulement sur les pyramides et le complexe situé sur la Mer Rouge mais également sur les pèlerinages s’effectuant le long du « Chemin de la Sainte Famille », itinéraire sur les lieux qui, selon des traditions locales millénaires, auraient vu le passage de Saint Joseph, de Notre-Dame et de l’Enfant Jésus au cours de leur exil en terre égyptienne.
L’idée a été relancée le 20 septembre aux Etats-Unis au cours de l’Economic Conference du New Jersey, organisée par la Coptic American Association. A la rencontre, en compagnie de nombreux représentants de la diaspora copte aux Etats-Unis, ont participé également 24 membres du Parlement égyptien, qui ont assuré leur engagement, politique et institutionnel, en faveur de la mise en place concrète du « projet Sainte Famille », qui ferait de l’Egypte un but de pèlerinage à proposer surtout aux chrétiens du monde entier. Selon les partisans de l’initiative, la valorisation touristique du « Chemin de la Sainte Famille » pourrait faire augmenter le nombre de touristes se rendant en Egypte d’au moins un million par an, avec des pèlerinages se concentrant surtout durant le temps de Noël.
L’appel à soigner des itinéraires qui parcourent le chemin accompli par la Sainte Famille au cours de son exil en Egypte revient périodiquement au nombre des initiatives visant à renforcer le secteur touristique de l’économie égyptienne. Déjà voici deux ans (voir Fides 21/10/2014), le parcours idéal du pèlerinage sur les traces de la Sainte Famille en Egypte avait été défini, parcours qui devrait partir de la ville d’Al-Arish, dans le nord du Sinaï, pour ensuite se diriger vers le delta et Wadi Natrun, et atteindre Assiout et le Monastère de la Très Sainte Vierge Marie, connu sous le nom de Monastère d’Al-Muharraq. (GV) (Agence Fides 23/09/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network