AFRIQUE/RD CONGO - Polémiques entre majorité et opposition à propos de la responsabilité des affrontements

vendredi, 23 septembre 2016 politique  

Kinshasa (Agence Fides) – Après les violences de ces derniers jours, montent maintenant les polémiques internes et internationales relatives à la responsabilité des incidents qui ont dévasté Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (voir Fides 19, 20 et 21/09/2016). La majorité présidentielle de Joseph Kabila accuse Le Rassemblement, groupe de partis d’opposition qui soutient la candidature d’Étienne Tshisekedi, lequel a organisé les manifestations de contestation, d’avoir créé « un mouvement insurrectionnel » et d’avoir provoqué les affrontements, accusation qui est retournée à l’envoyeur par l’opposition.
Le gouvernement de Kinshasa a par ailleurs rejeté les accusations faites par le Président français, François Hollande, selon lequel il serait responsable des violences, tout comme l’estimation faite par le Haut Commissaire de l’ONU pour les droits fondamentaux concernant le nombre des victimes, indiqué comme étant de 50. Les autorités congolaises demeurent quant à elles fermes sur le chiffre de 32 morts révélé hier (voir Fides 22/09/2016) alors que l’opposition affirme que ce nombre serait d’une centaine.
Si le calme semble être revenu dans la capitale, un nouveau front s’est ouvert autour des obsèques des victimes. Le parti d’Étienne Tshisekedi, l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), a annoncé pour le 26 septembre une journée de deuil national avec un cortège funèbre pour accompagner les victimes au cimetière à la tête duquel se trouvera Étienne Tshisekedi.
Entre temps, après celle de l’Eglise catholique (voir Fides 21/09/2016), arrive la condamnation des violences de la part des communautés protestantes. « Les chefs des confessions religieuses condamnent les actes de violence qui affligent nos familles et détruisent le tissus économique et social de notre pays » affirme dans une déclaration Marini Bodo, Président national de l’église du Christ au Congo, une union à laquelle adhèrent différentes confessions protestantes présentes dans le pays. (L.M.) (Agence Fides 23/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network