AFRIQUE/EGYPTE - Réaffirmation de l’Eglise copte orthodoxe de sa contrariété envers les mariages précoces

mardi, 20 septembre 2016 famille   mineurs  

egyptianstreets.com

Le Caire (Agence Fides) – Les autorités de l’Eglise copte orthodoxe ont voulu réaffirmer avec force leur contrariété à la célébration de mariages combinés par les familles impliquant des personnes très jeunes. Un communiqué du Patriarcat copte orthodoxe a réaffirmé l’interdiction de célébrer dans les églises coptes orthodoxes des mariages de couples très jeunes, soulignant que cette pratique viole le droit de tout jeune à trouver la personne adapté avec laquelle commencer une relation conjugale stable et caractérisée par la promesse de fidélité réciproque. Le document ajoute que les mariages « précoces » imposés par les familles d’origine finissent par créer des problèmes et des situations de malaise non seulement aux jeunes époux mais aussi à leurs enfants et à l’ensemble de la communauté.
Le 9 mai dernier (voir Fides 10/05/2016), le Patriarcat copte orthodoxe et l’Université islamique d’al-Azhar – considérée comme l’institution la plus autorisée de l’islam sunnite – avaient souscrit un document programmatique dans lequel était défini leur engagement commun en matière de lutte contre toute forme de violence et d’abus sur les mineurs. La déclaration conjointe, prédisposée sous le patronage de l’UNICEF, faisait de la protection des mineurs une priorité commune, partagée tant par la sensibilité islamique que par la sensibilité chrétienne et indiquait notamment comme forme de violence sur les enfants la pratique des mariages précoces, outre les mutilations génitales, les enlèvements et les abus sexuels. (GV) (Agence Fides 20/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network