ASIE/SYRIE - Déclaration du Vicaire apostolique d’Alep pour les catholiques de rite latin sur le massacre de militaires syriens dû à un bombardement américain

lundi, 19 septembre 2016 géopolitique   guerres   politique internationale   oecuménisme  

syriacpatriarchate.org

Alep (Agence Fides) – « La trêve, qui a débuté lundi dernier, semble sur le point d’échouer. Cette nuit aussi, nous avons entendu les incursions de l’aviation gouvernementale sur les quartiers tenus par le rebelles et il est certain qu’ici personne ne croit que le massacre de militaires syriens provoqué par le bombardement américain d’une caserne ait constitué une erreur ». C’est ce qu’indique à l’Agence Fides S.Exc. Mgr George Abu Khazen OFM, Vicaire apostolique d’Alep pour les catholiques de rite latin, reportant les impressions majoritaires au sein de la population vivant dans les quartiers centraux de la ville. « Ce raid aérien, qui a tué au moins 90 militaires – indique l’Evêque franciscain – semble confirmer l’ambiguïté des choix des Etats-Unis dans le cadre du scénario syrien ainsi que les soupçons de ceux qui disent que les Etats-Unis ont créé le prétendu « Etat islamique » et qu’ils l’utilisent actuellement. Avec tous les instruments et les armes intelligentes dont ils disposent, ce raid aérien ne peut avoir été un accident, vu que cette caserne n’existait pas d’hier la veille ».
Le Vicaire apostolique d’Alep pour les catholiques de rite latin confirme que « les turcs également prennent contrôle de vastes territoires syriens proches de la frontière » mais fait également mention des signes d’espoir qui, en ces conditions extrêmes, continuent à parsemer la vie des chrétiens d’Alep. « Hier – indique Mgr Abu Khazen – nous avons célébré la Messe d’action de grâce pour la canonisation de Mère Teresa. L’église était pleine. Etaient présents des fidèles et des Evêques de toutes les églises présentes à Alep, ainsi qu’un air de fête. En tant que Pasteurs, nous sommes confortés par le spectacle de tant de chrétiens qui vivent dans la foi la période terrible que nous traversons. Nous sommes guidés par eux également pour vivre entre Evêques de confessions différentes une communion toujours plus réelle, dans la vie ordinaire. Je suis ému lorsque je pense que, grâce à leur foi, le Seigneur nous bénira et nous donnera Sa sainte paix ». (GV) (Agence Fides 19/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network