AFRIQUE/RD CONGO - Témoignage du Secrétaire général de la Conférence épiscopale sur la situation « alarmante qui risque de précipiter le pays dans le chaos »

mercredi, 14 septembre 2016 politique   evêques  

Kinshasa (Agence Fides) – « Le blocage du processus électoral a créé une situation alarmante qui risque de précipiter le pays dans le chaos » a déclaré le Père Léonard Santedi, Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale de République démocratique du Congo (CENCO), alors que le pays traverse une phase difficile à cause du blocage du dialogue politique national visant à trouver une solution aux forts retards dans l’organisation des élections présidentielles dont la date n’a pas encore été fixée, violant ainsi les normes constitutionnelles sur la base desquelles elles devaient se tenir d’ici le mois de décembre.
« Le pays fait actuellement face à la détérioration des conditions socioéconomiques et de la sécurité, en particulier dans l’est de la RDC. En ce moment délicat, nous demandons aux responsables politiques de prendre l’initiative pour éviter la violence et les effusions de sang » a affirmé le Père Santedi. « Il est absolument nécessaire de respecter la Constitution, en particulier en ce qui concerne le nombre et la durée des mandats du Président de la République » a-t-il ajouté.
Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale demande en outre « à la communauté internationale de soutenir la RDC afin qu’elle trouve une solution durable à la situation politique, de soutenir le processus électoral démocratique et d’offrir un soutien aux enquêtes relatives aux récents massacres perpétrés dans les communautés de Beni et au Nord Kivu ». (L.M.) (Agence Fides 14/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network