AMERIQUE/ARGENTINE - Demande d’aide des populations chanes et guarani à l’Eveque d’Oran

mardi, 13 septembre 2016 indigènes   zones de crise   faim   eglises locales  
Enfants guaranis

Enfants guaranis

Aguaray (Agence Fides) – Les populations autochtones de l’extrême nord de l’Argentine, près de la frontière avec la Bolivie et le Paraguay, a demandé à l’Evêque d’Oran, S.Exc. Mgr Gustavo Óscar Zanchetta, d’intervenir auprès du gouvernement, tant provincial que national, afin que les autorités répondent à leurs besoins urgents. Les communautés qui vivent dans les communes d’Aguaray e Coronel Cornejo appartiennent aux ethnies chanes et guarani.
La note envoyée par le journal El Tribuno à Fides, indique que les groupes indigènes sont désormais las des promesses et des réunions qui ne résolvent rien. « Lorsque la nouvelle d’un fait tragique est publiée dans la presse, comme la mort de deux jeunes frères wichis due à la malnutrition, les Ministres des Affaires indigènes et de la prime enfance ont commencé à convoquer des réunions à Tartagal. Mais nous sommes déjà las, parce que la procédure est toujours la même : ils nous invitent à une rencontre, on parle mais les solutions n’arrivent jamais » a déclaré l’un des responsables locaux.
Un autre responsable, Miguel Angel Humberto, membre de la communauté Iquira, proche d’Aguaray, a raconté : « De nombreux enfants aborigènes meurent, pas seulement les deux frères wichis dont l’histoire a été publiée dans la presse. De nombreux enfants et adultes meurent par manque de soins médicaux. Si quelqu’un visitait les communautés, il se rendrait compte que plus de la moitié des enfants est en insuffisance pondérale parce que ce qui manque au sein des communautés, c’est la nourriture. Voila pourquoi, dans notre requête au gouvernement provincial, se trouve également l’ouverture de cantines parce que les cartes sociales ne sont pas suffisantes à procurer la nourriture de chaque jour ».
« La décision de demander à notre Evêque, S.Exc. Mgr Zanchetta, de nous accompagner dans la recherche de solutions a été concordée par les responsables de nombreuses communautés dans la mesure où nous n’avons pas d’autres moyens pour nous faire entendre » a expliqué le chef des responsables, Palavecino. Voici quelques semaines seulement, Mgr Gustavo Óscar Zanchetta a résolu une autre situation particulièrement délicate qui concernait les travailleurs de Tabacal et le gouvernement provincial. (CE) (Agence Fides 13/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network