AFRIQUE/EGYPTE - Mobilisation de l’Eglise copte orthodoxe en vue de la visite aux Etats-Unis du Président égyptien

lundi, 12 septembre 2016 eglises orientales   politique internationale  

CoptsUnited

New York (Agence Fides) – Les prêtres et les fidèles coptes orthodoxes résidant aux Etats-Unis ont été appelés par l’Archidiocèse du Patriarcat copte orthodoxe en Amérique du Nord à participer à une manifestation organisée pour le 20 septembre prochain à New York devant le siège des Nations Unies, afin d’exprimer publiquement leur soutien au Président égyptien, Abdel Fattah al Sisi, qui participera ce jour-là à la 71ème session de l’Assemblée générale de l’ONU.
Dans un communiqué – diffusé ces jours derniers et signé par l’Archevêque copte orthodoxe David – l’Archidiocèse copte orthodoxe invite le clergé et les fidèles à recevoir le Président égyptien en manifestant publiquement leur soutien à sa politique et indique également l’intérêt manifesté par le Patriarche, Tawadros II, en ce qui concerne la réussite du voyage du Président aux Etats-Unis. La présence de coptes devant le siège de l’ONU en appui au Président égyptien – peut-on lire dans le communiqué parvenu à l’Agence Fides – représentera également un signal fort envoyé à tous ceux qui ne n’aiment pas l’Egypte, notre bien-aimé pays ».
L’initiative singulière de l’Archidiocèse copte orthodoxe d’Amérique du Nord fait suite aux polémiques suscitées à la fin de juillet par les manifestations organisées par certains groupes de la diaspora copte à Washington, face à la Maison Blanche, pour protester contre les violences subies par les chrétiens en Egypte. Au cours des jours précédents, étaient arrivées du Patriarcat copte orthodoxe des mises en garde contre de possibles instrumentalisations et l’interdiction d’organiser à l’étranger des mobilisations et des campagnes publiques pouvant être perçues comme des tentatives d’interférence dans les affaires intérieures égyptiennes de la part d’organisations et de groupes étrangers. L’écrivain égyptien Michel Fahmy s’était montré polémique quant à ces manifestations, soulignant que seul l’Etat égyptien était en mesure de protéger les coptes des violences sectaires, un objectif que, selon lui, ni les partis coptes de la diaspora copte orthodoxe ni les parlementaires coptes présents au Parlement égyptien n’étaient en mesure d’atteindre. (GV) (Agence Fides 12/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network