ASIE/ISRAEL - Constitution du Centre Sainte Rachel « pour l’assistance sanitaire et alimentaire des enfants d’immigrés »

jeudi, 8 septembre 2016 enfance   migrants  

lpj.org

Jérusalem (Agence Fides) – Le nouveau centre institué par le Vicariat Saint Jacques pour les catholiques de langue hébraïque dans le but de fournir une assistance médicale, alimentaire et éducative aux nouveaux-nés et aux enfants d’immigrés a été intitulé à Sainte Rachel. La nouvelle structure entend prendre en charge l’un des plus dramatiques problèmes affrontés par la population ayant récemment immigré en Israël. Les immigrés – indiquent les sources officielles du Patriarcat de Jérusalem des Latins – au cours de leur travail, qui dure chaque jour pendant de nombreuses heures, afin de parvenir à faire cadrer les compte, sont en grande partie contraints à porter leurs enfants avec eux dans des structures non autorisées et non sûres, connues également sous le nom de « magasins à enfants » où ils sont tenus dans des locaux bondés et peu sûrs, gérés par des immigrées privées de toute compétence professionnelle dans le domaine de l’assistance à l’enfance. Au cours des 18 derniers mois, sept enfants ont trouvé la mort dans ces structures dans le sud de Tel Aviv. De nombreux autres enfants sont revenus chez eux porteurs de graves traumatismes et de blessures.
Le Centre dédié à Sainte Rachel, figure féminine présente dans la Bible et connue pour sa sollicitude maternelle. Il a débuté son activité au début du mois de septembre dans une structure appartenant au Couvent des Capucins de Jérusalem. Les locaux ont été complètement restructurés par le Vicariat Saint Jacques grâce à l’aide d’un réseau de donateurs comprenant notamment l’Ordre des Chevaliers du Saint Sépulcre. De la structure font également partie des terrains de jeu et des espaces destinés aux activités parascolaires des enfants les plus grands. Pour le moment, le Centre accueille chaque jour 25 nouveaux-nés et enfants de moins de trois ans nés d’immigrés, en majorité philippins, indiens et sri lankais. Parmi les enfants assistés se trouvent également des érythréens enfants de demandeurs d’asile. Au cours de la fin de semaine, le Centre est souvent le lieu de rencontre pour les jeunes catholiques de langue hébraïque du Vicariat, alors qu’en été il est utilisé pour les activités estivales destinées à des dizaines d’enfants en vacances. (GV) (Agence Fides 08/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network