http://www.fides.org

Europa

2003-09-12

EUROPE / SLOVAQUIE - TROISIEME VISITE APOSTOLIQUE DU PAPE EN SLOVAQUIE : « QUE L’ON NE SE CONTENTE PAS SEULEMENT DE LA RECHERCHE D’AVANTAGES ECONOMIQUES. UNE GRANDE RICHESSE PEUT AUSSI CREER EN EFFET UNE GRANDE PAUVRETE

Bratislava (Agence Fides) – « Je remercie le Seigneur qui me permet de fouler pour la troisième fois le sol de la terre slovaque bien aimée. Je viens comme pèlerin de l’Evangile pour apporter à tous un salut de paix et d’espérance ». Par ces paroles prononcées lors de la cérémonie de bienvenue à l’aéroport de Bratislava le jeudi 11 septembre, le Pape Jean Paul II a commencé son troisième voyage apostolique en terre slovaque. «Le Pape a rappelé : « l’histoire civile et religieuse de la Slovaquie a été écrite aussi avec la contribution des témoins héroïques et dynamiques de l’Evangile ! ». Puis il a cité « les saints Cyrille et Méthode, Apôtres des peuples slaves… et les autres généreux serviteurs de Dieu et des hommes », et en particulier l’Evêque Vasil’ Hopko et Sœur Zdenka Schelingova, qu’il béatifiera le dimanche 14 septembre.
Dans son discours, le Saint-Père a rappelé la première entrée de la Slovaquie dans la Communauté des peuples européens : « Très chers frères, à la construction de l’identité de la nouvelle Europe, apportez la contribution de votre riche tradition chrétienne. Que l’on ne se contente pas seulement de la recherche d’avantages économiques. Une grande richesse peut aussi créer en effet une grande pauvreté. C’est seulement en édifiant, même si c’est avec des sacrifices et dans les difficultés, une société qui respecte le vie humaine dans toutes ses expressions, qui assure la promotion de la famille comme lieu de l’amour réciproque et de la croissance de la personne, qui recherche le bien commun, et soit attentive aux exigences des plus faibles, que l’on aura la garantie d’un avenir fondé sur des bases solides, et riche de bien pour tous ».
Le Saint-Père a conclu en ces termes son discours : « Mon pèlerinage me conduira ces jours-ci dans les Diocèses de Bratislava-Trnava, Banska Bystrica, et Roznava. Mais en ce moment, je désire embrasser, au moins en esprit, tous les enfants de Slovaquie, ainsi que les représentants des minorités nationales et d’autres religions… Sachez, très chers frères, que le Pape pense à chacun de vous et prie pour tous ».
Dans l’après-midi du jeudi 11 septembre, le Pape s’est rendu ensuite à la Cathédrale de Trnava, consacrée à Saint Jean Baptiste, où il a prononcé quelques paroles de salut. Il rappela notamment : « Saint Jean Baptiste est l’homme qui vit dans une solitude pleine de la présence de Dieu, et devient la voix qui annonce la venue de l’Agneau Sauveur… Je vous souhaite à tous de cultiver en vous-mêmes le sens de la présence de Dieu par l’écoute de sa Parole, par la prière, par la célébration des Sacrements, par le service des frères. Dans la vie quotidienne vous deviendrez ainsi, comme Jean Baptiste, les hérauts et les témoins de la présence amoureuse et salvifique de Dieu dans le monde d’aujourd’hui ». (S.L.)

(Agence Fides, 12 septembre 2003, 39 lignes, 526 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network