AFRIQUE/SOUDAN - Santé précaire et pluies, causes de la prolifération des maladies dans les camps de réfugiés du Darfour

mercredi, 7 septembre 2016 evacués  

Nyala (Agence Fides) - La saison des pluies dans le Nord Darfour a été caractérisée par de nouveaux foyers de paludisme de typhus et d’ictère parmi les évacués. Une note parvenue à l’Agence Fides indique qu’un coordinateur du camp de Sortony, dans la localité de Kabkabiya, a demandé aux autorités d’intervenir dans l’urgence afin de fournir des médicaments et de l’assistance sanitaire attendu que de nombreux décès ont été enregistrés parmi la population. Le communiqué affirme encore que, dans la capitale de l’Etat d’El Fasher, les citoyens se sont plaints des mauvaises conditions de santé dues à la détérioration des services sanitaires, à une assistance sanitaire précaire, au manque de médicaments et en particulier de ceux indispensables pour sauver les patients dans les hôpitaux. Le personnel médical – médecins, stagiaires et spécialistes – est en grève à El Fasher depuis le 28 juillet en signe de protestation contre la détérioration des services médicaux et le non versement des rétributions aux salariés de l’hôpital. Le gouvernement de l’Etat l’a destitué et éloigné des structures hospitalières. En réponse, le Comité central soudanais des médecins a condamné et dénoncé la décision du gouvernement du Nord Darfour et des responsables de l’hôpital d’El Fasher, indiquant que la mesure prise constitue une injustice. (AP) (Agence Fides 07/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network