ASIE/TURQUIE - Rejet de « fausses accusations » d’implication dans le coup d’Etat manqué de la part du Patriarcat œcuménique

lundi, 5 septembre 2016 eglises orientales   politique internationale  

www.spc.rs

Istanbul (Agence Fides) – Le Patriarcat oecuménique de Constantinople déplore les « fausses accusations » ayant circulé ces jours derniers dans la presse turque et visant à accréditer une implication du Patriarche œcuménique Bartholomé I dans le coup d’Etat manqué du 15 juillet dernier en Turquie. La réprobation du Patriarcat œcuménique a été rendue publique par le responsable du Bureau de presse patriarcal, Dositheos Agnostpoulos, au travers d’une déclaration sèche, dans laquelle il est fait référence à l’article attribué à l’ancien diplomate américain Arthur Hughes, publié à la mi-août sur le site Internet www.orietnalreview.org, lequel était présenté par la presse turque comme source des indiscrétion concernant le Patriarcat œcuménique. En réalité, Arthur Hughes a lui-même démenti être l’auteur de l’article en question. Vus les aspects peu clairs de cette affaire, des sources proches du Patriarcat orthodoxe ont fait part à l’Agence Fides de l’impression que l’ensemble de l’opération aurait pu être mise en place pour mettre en difficulté le Patriarche Bartholomé I en personne.
Le 30 août dernier (voir Fides 01/09/2016), le quotidien turc Aksam avait publié en une un article dans lequel il accréditait de présumées connivences de la CIA et du Patriarcat œcuménique de Constantinople avec le coup d’Etat manqué du 15 juillet en Turquie, ourdi, selon Ankara, par le prédicateur islamique Fethullah Gulen, actuellement réfugié aux Etats-Unis, et par son mouvement Hizmet. (GV) (Agence Fides 05/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network