AFRIQUE/RD CONGO - Alerte au Sud Kivu pour la présence de groupes armés burundais

lundi, 5 septembre 2016 groupes armés   réfugiés  

Kinshasa (Agence Fides) – « La situation dans la plaine de Ruzizi et sur les hauts plateaux de la province du Sud Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo, continue à se détériorer. La situation est si sombre qu’elle ressemble désormais à celle de la province du Nord Kivu » indique un communiqué envoyé à l’Agence Fides par ACMEJ/DH, organisation humanitaire locale.
Le communiqué affirme qu’au cours de ces derniers jours, se sont vérifiés sur zone différents vols routiers perpétrés par des personnes parlant burundais (kirundi) et swahili, suscitant l’inquiétude de la population locale, sentiment qui risque de se transformer en irritation vis-à-vis des réfugiés burundais. Ces derniers sont en effet arrivés dans la zone en avril 2015, pour échapper aux tensions et aux violences causées par la réélection du Président, Pierre Nkurunziza.
Jusqu’ici, selon ACMEJ/DH, entre la population locale et les réfugiés, de bons rapports ont été établis. « Certains réfugiés ont été accueillis par des familles congolaises, d’autres louent des maisons avec leurs propres moyens financiers. Encore une fois, dans l’ensemble, on note une véritable solidarité entre congolais et réfugiés burundais ».
L’ACMEJ/DH souligne que l’infiltration de groupes armés burundais dans la zone n’a rien à voir avec la présence des réfugiés et que ces derniers risquent même de devenir « des victimes innocentes de cette situation ». L’organisation humanitaire demande aux autorités locales et à la MONUSCO (Mission de l’ONU en RDC) de renforcer la sécurité dans la plaine de Ruzizi afin de prévenir de nouvelles violences. (L.M.) (Agence Fides 05/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network