ASIE/IRAQ - Synode de l’Eglise chaldéenne dédié à l’exode des chrétiens, la future béatification des martyrs et aux communautés de la diaspora

vendredi, 2 septembre 2016 eglises orientales  

Facebook

Erbil (Agence Fides) – La béatification des martyrs chaldéens, les interventions pastorales et caritatives en faveur des évacués, le phénomène de l’émigration des chrétiens et le choix du nouvel Evêque chaldéen du Diocèse de Saint Pierre Apôtre à San Diego (Etats-Unis) sont quelques-uns des thèmes à l’ordre du jour de l’imminent Synode de l’Eglise chaldéenne, qui aura lieu à Erbil, chef-lieu de la Région autonome du Kurdistan irakien, du 21 au 28 septembre. Le Patriarcat chaldéen a diffusé à cet égard un communiqué par lequel il demande aux fidèles du monde entier de prier afin que le Seigneur « illumine les Pères synodaux » et les aide à effectuer un travail fructueux.
« Les béatifications dont nous avons commencé à parler – indique à l’Agence Fides S.B. Louis Raphaël I Sako, Patriarche de Babylone des Chaldéens – sont celles des martyrs du Génocide assyro chaldéen, intervenu voici un siècle sur les territoires de l’actuelle Turquie, parmi lesquels figurent notamment trois Evêques. Mais doivent également être pris en considération les martyrs plus récents, tels le Père Ragheed Aziz Ganni, Sœur Cecilia Moshi Hanna et S.Exc. Mgr Paulos Faraj Rahho, qui gouvernait l’Archi-éparchie de Mossoul. Nous parlerons également d’autres questions, telles que le renouvellement liturgique et l’avenir de la plaine de Ninive ».
Le 25 septembre, toujours à Erbil, s’ouvrira également une importante conférence programmatique de la Ligue chaldéenne, l’organisation fondée en juillet 2015 et fortement voulue par S.B. Louis Raphaël I Sako en tant qu’instrument visant à protéger « les droits sociaux, politiques et culturels » de la communauté chaldéenne, sans que la revendication de tels droits devienne apanage exclusif de partis gérés par des activistes chrétiens. Les modifications apportées aux projets de statut de la Ligue chaldéenne avant son inauguration officielle en avaient accentué les caractéristiques identitaires et nationalistes. Le communiqué diffusé par le Patriarcat chaldéen et parvenu à l’Agence Fides réaffirme que la Ligue chaldéenne « constitue un organisme autonome, n’étant affilié à aucun parti politique ni à aucun groupe financier ». (GV) (Agence Fides 02/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network