AFRICA/NIGERIA - Conférence organisée par la Caritas Internationalis contre le trafic d’êtres humains

vendredi, 2 septembre 2016 trafic d'êtres humains   caritas  

Abuja (Agence Fides) – « En 2015, 60 millions de personnes sont devenues réfugiés ou ont été contraintes à l’évacuation. En Afrique, des milliers d’adultes et d’enfants contraints à fuit les conflits, la pauvreté et la persécution deviennent victimes des trafiquants. Poussés par un besoin désespéré de survivre et par le désir de se construire une vie meilleure, elles sont particulièrement exposées à l’exploitation sexuelle et par le travail » souligne la Caritas Internationalis dans un communiqué envoyé à Fides portant sur la Conférence internationale qui se tiendra du 5 au 7 septembre à Abuja, au Nigeria, afin de sensibiliser au problème, de rendre l’espoir et de combattre le trafic des êtres humains en Afrique.
La Conférence est organisée par Caritas Internationalis – dans le cadre du Réseau contre le trafic d’êtres humains COATNET – et par le Conseil pontifical pour la Pastoral des Migrants et des personnes en déplacement, avec la participation de Caritas Nigeria.
« La Conférence – affirme le communiqué – constituera une occasion propice pour promouvoir le dialogue et la coopération entre les principales parties intéressées comme les organisations religieuses internationales et les organisations régionales, les forces de l’ordre et les ONG, pour partager les pratiques en matière de coopération et pour identifier des stratégies communes de prévention en ce qui concerne le trafic d’enfants, l’exploitation par le travail et de nature sexuelle, le trafic dans le secteur maritime et au sein des situations d’urgence ».
Afin de mettre en évidence ce problème urgent, S.Em. le Cardinal Luis Antonio Tagle, Président de Caritas Internationalis, Mgr Robinson Wijesinghe, Chef de Bureau du Conseil pontifical pour la Pastoral des Migrants et des personnes en déplacement, et les représentants de haut niveau de l’Eglise catholique au Nigeria, rencontreront les représentants du gouvernement nigérian et de l’Union africaine, l’ancien Rapporteur spécial en matière de trafic d’êtres humains, le sultan de Sokoto, le premier Commissaire indépendant anti-esclavage du Royaume-Uni, l’Académie pontificale des Sciences sociales, les représentants des organisations internationales etc.
La Caritas travaille actuellement à des projets de lutte contre le trafic d’êtres humains au Nigeria, en Côte-d’Ivoire, en Ouganda, au Zimbabwe et au Mal et prévoit de lancer un projet également au Sénégal. La Conférence a pour but de renforcer les liens entre les parties intéressées, de promouvoir des actions conjointes et d’identifier les meilleures pratiques en matière de lutte contre le trafic d’êtres humains et contre l’esclavage, en offrant de l’aide et en rendant espoir aux victimes, mais aussi en soutenant l’application des conventions et mesures législatives de lutte contre ce phénomène pour faire entendre une seule voix contre le trafic d’êtres humains en Afrique. (L.M.) (Agence Fides 02/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network