AFRIQUE/ZAMBIE - Appel contre la censure, les violences et la haine de la part des responsables chrétiens

jeudi, 1 septembre 2016 elections  

Lusaka (Agence Fides) – « Nous sommes attristés et alarmés par le bâillonnement, les troubles et les persécutions perpétrés par le gouvernement à l’égard des moyens de communication privés » affirme un communiqué conjoint des principales confessions chrétiennes de Zambie, après la fermeture de certaines radios et télévision de la part des autorités (voir Fides 24/08/2016). Le communiqué, envoyé à l’Agence Fides et signé, pour la partie catholique, par la Zambia Conference of Catholic Bishops (ZCCB), se félicite du déroulement pacifique des élections présidentielles et législatives du 11 août mais exprime « déception et préoccupation » pour les « tensions et la violence effrénée qui ont salué l’annonce des résultats des élections », condamnant les affrontements entre les partisans des deux principaux partis politiques le Patriotic Front (PF) aux affaires et l’United Party for National Development (UPND), dans l’opposition.
Les responsables religieux expriment en outre leur préoccupation suite à la présence de milices de parti et aux menaces proférées par des représentants du part aux affaires vis-à-vis de la Cour constitutionnelle à laquelle l’opposition s’est adressée afin qu’elle invalide le scrutin qui a vu la victoire du PF et du Président sortant, Edgar Lungu, indiquant que « il s’agit d’une intimidation de la Cour constitutionnelle que les citoyens en doivent pas accepter ».
Le communiqué s’achève en faisant appel au Chef de l’Etat afin qu’il révoque la mesure de fermeture des radios et télévision privées et aux opérateurs des moyens de communication, pour qu’ils respectent toujours l’éthique professionnelle et évitent des discours incitant à la haine. (L.M.) (Agence Fides 01/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network