AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Mobilisation d’une centaine de jeunes contre le tribalisme après les violences à Yei

mercredi, 31 août 2016 tribalisme  

Juba (Agence Fides) – Une mobilisation contre le tribalisme et la violence parvient de Yei, la ville de l’Etat d’Equatoria, au Soudan du Sud, frappée par une vague d’homicides et de massacres attribués à des groupes armés mixtes de militaires et de civils qui s’en prennent à de prétendus partisans de l’ancien Vice-président, Riek Machar (voir Fides 30/08/2016). Une centaine de jeunes appartenant aux 64 tribus sud-soudanaises ont participé à Yei à un séminaire sur le tribalisme, selon des nouvelles parvenues à Fides.
« Nos tribus au Soudan du Sud sont habituées à la violence, à la vengeance, au vol à main armée et à la haine. Ce vieux phénomène doit être oublié » a exhorté l’évêque épiscopalien de Yei, Hillary Luate Adeba, qui, s’adressant aux jeunes, a affirmé : « Certaines personnes vous utilisent comme des instruments à leur profit et vous continuez à rester pauvres et affamés alors même que vous agissez en faveur de personnes dont l’estomac est grand et le compte en banque bien fourni. Dites non à ces personnes ».
Les jeunes participants ont dénoncé le fait que les réseaux sociaux sont utilisés pour diffuser la haine tribale et que les anciens les incitent souvent à la violence et à la vengeance au nom du tribalisme.
Le conflit politique entre le Président Salva Kiir et Riek Machar a pris une dimension tribale attendu que les deux personnages politiques appartiennent à des groupes ethniques différents. (L.M.) (Agence Fides 31/08/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network