AFRIQUE/EGYPTE - Approbation par le Parlement de la nouvelle norme en matière de construction d’églises

mercredi, 31 août 2016

lionking.forumcommunity.net

AFRIQUE/EGYPTE – Approbation par le Parlement de la nouvelle norme en matière de construction d’églises
Le Caire (Agence Fides) – Le Parlement égyptien a approuvé au cours de sa séance d’hier, 30 août, la nouvelle loi relative à la construction des églises, encore au centre d’âpres critiques de la part d’observateurs et de groupes appartenant aux communautés chrétiennes égyptiennes. Le Président de l’Assemblée parlementaire, Ali Abdel Aal – indiquent les sources officielles nationales – a confirmé qu’à la fin de la session parlementaire de mardi, la loi a été votée par plus de deux tiers de 596 membres du parlement, appartenant pour la plupart à la majorité soutenant le Président, Abdel Fattah al Sisi.
Selon le dispositif de la nouvelle norme, les gouverneurs des provinces devront répondre dans les quatre mois aux demandes de construction de nouvelles églises présentées par les communautés chrétiennes. En cas de rejet, le gouverneur devra motiver sa décision et la communauté aura droit de faire appel devant les tribunaux administratifs. La loi établit par ailleurs que « la superficie de l’église doit être adaptée au nombre des citoyens appartenant à la communauté chrétienne et prendre en considération la croissance de la population », indication critiquée par beaucoup à cause de son caractère vague. La presse égyptienne indique que l’approbation de la loi a eu lieu dans un climat détendu, certains parlementaires scandant des slogans tels que « vive la croix et le croissant ». Le Président du Parlement, Ali Abdel Aal, a immédiatement téléphoné au Patriarche copte orthodoxe, Tawadros II, pour lui présenter ses félicitations.
Au cours de ces dernières semaines, les critiques s’étaient multipliées au sein des communautés chrétiennes égyptiennes à propos du projet de loi et des groupes de jeunes chrétiens avaient même lancé une pétition qui en demandait le retrait. Ce qui posait problème, selon beaucoup, étaient les amendements ajoutés au texte au cours de la longue phase d’étude, qui laissent la porte ouverte aux manœuvres de ceux qui, localement, voudraient éventuellement boycotter la construction de nouvelles églises. De nombreuses critiques ont également visé un article de la loi qui affirme que la construction des nouvelles églises est autorisée par les gouverneurs « avec la coordination des autorités intéressées ». Nombreux sont ceux qui craignent que cette expression indéfinie puisse permettre aux forces de sécurité locales de bloquer la construction de nouveaux édifices de culte chrétiens en invoquant des raisons de sécurité locales, surtout dans les zones les plus marquées par des conflits sectaires.
Le Synode de l’Eglise copte orthodoxe avait donné son avis favorable au projet de loi le 24 août seulement. « En ce qui concerne les accords demandés de la part des forces de sécurité – a indiqué ces jours derniers à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Antonios Aziz Mina, Evêque copte catholique de Guizèh – il est affirmé que le Patriarcat copte orthodoxe a reçu des assurances verbales qu’une telle disposition ne sera pas appliquée de manière rigide ». Aux yeux de nombreux chrétiens égyptiens, la nouvelle législation représente dans tous les cas un progrès par rapport aux 10 règles introduites en 1934 dans la législation ottomane par le Ministère de l’intérieur, règles qui interdisaient entre autre de construire de nouvelles églises près des écoles, des canaux, des édifices gouvernementaux, des voies ferrées et des zones résidentielles. Dans de nombreux cas, l’application rigide de ces règles a empêché la construction d’églises dans des villes et des villages habités par des chrétiens, surtout dans les zones rurales de Haute Egypte. (GV) (Agence Fides 31/08/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network