ASIE/INDE - La Bienheureuse Mère Teresa, une personne centrée sur l'autre

mercredi, 31 août 2016 pauvreté   eglises locales   mère teresa   evangélisation  

facebook

Mumbai (Agence Fides) – « Mère Teresa était une personne totalement décentrée, c’est-à-dire centrée sur l’autre et non sur elle-même » et cela représentait l’un des secrets de sa personne et de sa sainteté : avoir le regard, l’attention sur le prochain, en étant consciente du caractère précieux de la relation humaine, dans laquelle se manifeste le Saint-Esprit et l’œuvre de Dieu. C’est ce que déclare à l’Agence Fides le Père Caesar D'Mello, théologien et Curé de la Paroisse Saint André de Mumbai, en vue de la canonisation de la Bienheureuse qui se tiendra le 4 septembre au Vatican.
Le prêtre se souvient de ses rencontres personnelles avec la Bienheureuse. En tant que jeune prêtre, il l’avait déjà rencontré dans les années 1970 grâce à S.Exc. Mgr Alan de Lastic, « et déjà alors, on parlait de Mère Teresa avec respect et révérence dans l’Eglise et dans la société indienne » observe-t-il. « Son bonheur le plus grand était de participer à l’Eucharistie » qu’elle considérait comme « la source de toute activité quotidienne », ajoute-t-il.
« La fois suivante – poursuit le Père D’Mello – je l’ai rencontrée en 1980 alors que j’étudiais la théologie à Rome. Mère Teresa avait été invitée à parler à un rassemblement de théologiens et de professeurs de différents collèges. Nous étions tous là, écoutant une religieuse simple et fragile qui travaillait avec les moribonds et les indigents à Calcutta. Elle dit que nous devions être reconnaissants aux pauvres qui nous permettent de les servir et que nous devons apprendre d’eux parce qu’ils ont beaucoup à nous apprendre ». « Ses paroles simples ont touché tous les cœurs. Son bref discours était puissant et efficace, simplement parce qu’il provenait d’une personne totalement engagée dans le soin des indigents et des rejetés qui mouraient dans les rues de Calcutta. Les paroles efficaces sont celles qui jaillissent d’une vie totalement dédiée au Christ et aux pauvres » conclut-il. (PA-NC) (Agence Fides 31/08/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network