AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Commentaires de l’Evêque de Yei après une vague d’homicides de civils dans la ville

mardi, 30 août 2016 massacres   evêques  

Juba (Agence Fides) – « Il s’agit d’actions odieuses et de crimes indescriptibles ». C’est en ces termes que S.Exc. Mgr Erkolano Lodu Tombe, Evêque de Yei, au Soudan du Sud, a condamné la vague d’homicides à l’encontre des habitants de la ville et des zones limitrophes, commis par des groupes mixtes de civils et de militaires, selon les témoignages des survivants aux assauts. La déclaration de Mgr Ludu fait suite au massacre de trois personnes appartenant à la même famille dont les corps ont été jetés dans le fleuve Yei. Selon les autorités, un autre composant de la famille est encore porté disparu. L’Evêque a souligné que les massacres poussent actuellement la population à chercher refuge dans les pays voisins, en Ouganda en particulier.
Yei était restée relativement pacifique au cours des deux années – 2013-2015 – de la guerre civile entre la faction du Président Salva Kiir et celle de l’ancien Vice-président Riek Machar. Après les récents affrontements dans la capitale, Juba, qui compromettent actuellement sérieusement le processus de paix (voir Fides 15/07/2016), Yei, qui a toujours été sous le contrôle des forces gouvernementales, a connu une vague d’assauts commis par des « escadrons de la mort » qui frappent à l’aide de machettes et par le feu.
Selon les témoignages des habitants, chaque nuit ont lieu des assauts mortels contre les habitations.
Les zones rurales autour de Yei et d’autres localités proches sont devenues des bases pour les rebelles, fidèles à R. Machar, et selon certains habitants, la vague de meurtres à l’encontre de la population civile constitue une représailles pour les attaques perpétrées par les rebelles à l’encontre de militaires. (L.M.) (Agence Fides 30/08/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network