ASIE/MONGOLIE - Déclarations du Préfet apostolique d’Oulan-Bator après l’ordination du premier prêtre autochtone

lundi, 29 août 2016 prêtres   eglises locales   evangélisation   missionnaires  

M.P.

Le Père Joseph Enkh, à peine ordonné

Oulan-Bator (Agence Fides) – « Je rends grâce au Seigneur qui m’a appelé à le servir au travers du sacerdoce. Je suis également reconnaissant à toutes les personnes qui m’ont aidé à répondre à cet appel. J’espère qu’il y ait bientôt d’autres vocations au sacerdoce et à la vie consacrée parmi les jeunes de Mongolie ». Tels sont les propos du Père Joseph Enkh, encore très ému, au cours de la célébration de son ordination sacerdotale d’hier, 28 août, à Oulan-Bator (voir Fides 26/08/2016). « Il s’est agi d’une journée inoubliable de l’histoire de l’Eglise catholique en Mongolie » indique à Fides le Père Prosper Mbumba, missionnaire congolais oeuvrant dans le pays, racontant l’atmosphère de grande joie et d’intense prière vécue par la communauté locale. « L’ordination du Père Joseph Enkh nous rend conscients de la grâce de Dieu qui œuvre dans notre jeune Eglise de Mongolie » a-t-il poursuivi.
S.Exc. Mgr Wenceslao Padilla, Préfet apostolique de Mongolie, qui a suivi avec constance la croissance spirituelle du jeune et de l’ensemble de l’Eglise en Mongolie, renée voici 24 ans, déclare à Fides : « Avoir un premier jeune mongol ordonné prêtre est pour l’Eglise locale comme un accouchement. Il s’agit d’une jeune mère qui met au monde son premier enfant. Nous prions et nous nous fions dans le fait que le Père Joseph Enkh sera fidèle à sa vocation, prendra sa croix jour après jour et suivra toujours le Christ, dans toutes les circonstances de sa vie ». Dans son homélie, S.Exc. Mgr Wenceslao Padilla s’est attardé sur la péricope évangélique choisie par le Père Enkh pour son ordination « qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix chaque jour et qu’il me suive » (Lc 9, 23). Il a par ailleurs rappelé que « le Seigneur a rendu possible ce qui semblait être impossible », invitant l’assemblée « à continuer à avoir confiance en Dieu ».
Plus de 40 prêtres ont concélébré et plus de 1.500 personnes ont participé à l’événement historique dont des fonctionnaires, des autorités civiles et diplomatiques. Etait également présent le supérieur du monastère bouddhiste de Dashi Choi Lin, Dambajav, qui a adressé des paroles d’encouragement au nouveau prêtre, en confirmant que « les bouddhistes ont de bons rapports avec les catholiques. Nous apprenons d’eux et ils apprennent de nous. Nous sommes heureux que l’un de nous, mongols, soit devenu prêtre de cette Eglise ». Le responsable bouddhiste a ensuite placé une étole de soie bleue au cou du prêtre à peine ordonné, qui, dans la tradition bouddhiste, symbolise le ciel et signifie donc la pureté, la bonne volonté, la bonne augure et la compassion : le geste a été applaudi par tous les participants.
Le Père Joseph Enkh a célébré aujourd’hui sa première Messe en la Cathédrale Saints Pierre et Paul d’Oulan-Bator. (PA) (Agence Fides 29/8/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network