AFRIQUE/EGYPTE - Avis favorable du Synode de l’Eglise copte orthodoxe à la proposition de loi sur la construction des églises en Egypte malgré doutes et désaccords

samedi, 27 août 2016 eglises orientales  

CoptsToday

Le Caire (Agence Fides) – La proposition de loi sur la construction des églises en Egypte, depuis longtemps à l’étude, a obtenu ces jours derniers une adhésion soufferte et pleine de perplexités de la part du Synode de l’Eglise copte orthodoxe. Entre temps, au sein des communautés chrétiennes égyptiennes continuent à exister des interrogations et des ressentiments au point que des groupes de jeunes chrétiens se mobilisent actuellement au travers d’une pétition (voir images) pour demander à ce que le texte de la proposition de loi soit rejeté et réécrit avant son approbation de la part du Parlement, qui est prévue pour ces prochains jours. Ce qui pose problème sont les amendements au texte ajoutés au cours de la longue et laborieuse phase de rédaction, qui finissent par compliquer le cadre de référence législatif et laissent la porte ouverte aux manœuvres de ceux qui, au niveau local, auraient éventuellement l’intention de maintenir le statu quo et de rendre de facto impossible la construction de nouvelles églises. « La situation est encore objet de controverses – indique à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Antonios Aziz Mina, Evêque copte catholique de Guizeh – et l’approbation du texte par le Parlement n’est pas acquise. La proposition de loi, après plus de dix projets successifs, apparaît pleine de lacunes et entre trop dans les détails techniques, permettant à quiconque d’utiliser encore des prétextes pour empêcher la construction de nouvelles églises. Par exemple, il est dit dans un article que la largeur de l’édifice de culte ne peut dépasser de plus d’une fois et demi celle de la rue adjacente la plus importante. Mais si cette règle convient bien en ville, ce n’est certainement pas le cas dans les villages dont les rues sont d’une largeur de 1,5 m. Même en ce qui concerne les autorisations nécessaires requises de la part des forces de sécurité – ajoute l’Evêque – il est dit que le Patriarcat copte orthodoxe a reçu des assurances verbales qu’une telle disposition ne sera pas appliquée de manière rigide. Mais certains ne se fient pas à de telles promesses et de nombreux musulmans critiquent également la proposition de loi, proposant simplement que les règles pour la construction des mosquées soient applicables également en ce qui concerne la construction des lieux de culte chrétiens ».
La nouvelle législation, selon les attentes des chrétiens égyptiens, aurait dû porter à l’abrogation totale des 10 règles introduites en 1934 dans la législation ottomane par le Ministère de l’intérieur, règles qui interdisent entre autre de construire de nouvelles églises près des écoles, des canaux, des édifices gouvernementaux, des voies ferrées et des zones résidentielles. Dans de nombreux cas, l’application rigide de ces règles a empêché la construction d’églises dans des villes et des villages habités par des chrétiens, surtout dans les zones rurales de Haute Egypte. (GV) (Agence Fides 27/08/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network