AFRIQUE/OUGANDA - Prise de position de l’Archevêque de Tororo contre « la violence domestique, principal défi lancé à la famille »

jeudi, 25 août 2016 famille  

Kampala (Agence Fides) – « Nous avons toutes les formes de violence domestique et personne n’est épargné : enfants, étudiants, mères, pères » dénonce S.Exc. Mgr Emmanuel Obbo, Archevêque de Tororo, en Ouganda, dans un entretien accordé à CANAA (Catholic News Agency for Africa).
Selon Mgr Obbo, la violence domestique est le principal défi lancé à la famille dans son Archidiocèse.
Les formes de violence domestique sont diverses : des maris qui frappent leurs épouses, mais dans certains cas le contraire ; des violences sur les enfants, y compris des cas d’incestes alors que « les jeunes filles – déclare Mgr Obbo – ne sont pas libres de vivre au sein de la société ».
La violence familiale est si répandue que, selon l’Archevêque, elle est devenue « une forme de vie » causée par le manque d’acceptation de sa propre situation personnelle. « Les gens – explique Mgr Obbo – ne sont pas satisfaits de la manière dont ils vivent et veulent voir des améliorations tout en n’étant pas capables de les percevoir en eux-mêmes. Dès lors, ils deviennent frustrés ».
L’Archidiocèse a lancé une campagne contre la violence domestique, à laquelle participent les familles qui sont sorties de cette situation et qui, maintenant, par leur témoignage et leur service, aident d’autres familles à surmonter leurs propres divisions. (L.M.) (Agence Fides 25/08/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network