AFRIQUE/ZAMBIE - Une chaîne de télévision et deux radios liées à l’opposition suspendues après la réélection du Président sortant

mercredi, 24 août 2016 elections   moyens de communication   evêques  

Lusaka (Agence Fides) – L’autorité pour les télécommunications de Zambie a suspendu la licence d’une chaîne de télévision et de deux radios liées à l’opposition, en affirmant qu’elles ont constitué un risque pour la paix et la stabilité au cours de la campagne électorale pour les élections présidentielles et législatives du 11 août dernier, remportées de justesse par le Président sortant, Edgar Lungu.
Son rival, Hakainde Hichilema, a fait recours en affirmant que les élections avaient été truquées.
Les moyens de communication ayant fait l’objet de la mesure de suspension sont : Muvi TV, principale chaîne de télévision privée du pays, ainsi que Komboni Radio et Radio Itezhi Tezhi.
Avant le scrutin, S.Exc. Mgr Evans Chinyama Chinyemba, OMI, Evêque de Mongu, avait dénoncé les moyens de communication contrôlés par l’Etat à cause d’un comportement non correct, ayant abouti à un appui inconditionnel apporté au parti aux affaires dans le cadre de la campagne électorale (voir Fides 04/08/2016).
Dans leur Lettre pastorale relative aux élections, les Evêques locaux avaient exhorté tous les citoyens de Zambie « à comprendre que le vote est l’un de leurs droits et devoirs fondamentaux. Il constitue également un devoir chrétien. Nous prions afin que tout citoyen vote dans un esprit d’honnêteté, en évitant les pots-de-vin et les fraudes. Nous prions enfin pour que tous les votants, les responsables des partis et leurs cadres aient dans leur cœur la passion nécessaire et l’engagement visant à construire la paix et qu’ils évitent toute forme de violence ».
La Zambie, dont la principale ressource est constituée par les exportations de cuivre et de manganèse, traverse actuellement une grave crise économique due à la baisse des cours des matières premières qui ont provoqué la fermeture de mines, la hausse du chômage et des prix des denrées alimentaires. (L.M.) (Agence Fides 24/08/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network