ASIE/INDE - Intolérance et violence envers les pentecôtistes

mardi, 23 août 2016 minorités religieuses   liberté religieuse   violence   hindouisme   droits fondamentaux  

New Delhi (Agence Fides) – « Il existe une intolérance et une hostilité croissantes envers les petites communautés pentecôtistes auxquelles il n’est pas permis de faire ce qui est garanti par les normes constitutionnelles ». C’est ce qu’affirme à l’Agence Fides Sajan K. George, Président du Conseil global des chrétiens indiens (GCIC), faisant référence aux derniers épisodes de violence subis par des pasteurs protestants pentecôtistes.
Le 20 août, le pasteur Roy de la Sharon Fellowship Town Church a été pris pour cible par un jet de pierres de la part d’extrémistes à Kodungallur, dans l’Etat du Kerala. Le pasteur a indiqué qu’au cours de ces cinq dernières années, au cours des services dominicaux, a toujours régné une forte tension à cause de la présence de militants fanatiques hindouistes désireux d’interrompre le culte.
Dans le cadre d’un autre épisode récent, intervenue à Bangalore, dans l’Etat du Karnataka, le 18 août, un responsable chrétien évangélique de 26 ans appartenant à la Thadou Christian Fellowship Church a été roué de coups par cinq hommes, après avoir rendu visite à l’un de ses amis pour y conduire une rencontre de prière.
Selon les communautés pentecôtistes, ces attaques sont en augmentation. Dans le cadre d’un entretien accordé à Fides, Sajan K. George a déclaré : « Les pasteurs ne font rien d’illégal pas plus qu’ils ne causent de problèmes d’ordre public ou de sécurité. Ce sont les militants qui perpètrent des violences gratuites à l’encontre de fidèles chrétiens innocents. Il appartient à l’Etat d’apporter une réponse institutionnelle, de bloquer les violences et de garantir l’Etat de droit ». (NC-PA) (Agence Fides 23/08/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network