AFRIQUE/KENYA - L’institution d’aumôniers scolaires, une aide pour les élèves violents auteurs de violences

lundi, 22 août 2016 scolarisation  

Nairobi (Agence Fides) – « Nous avons remarqué avec préoccupation que la majeure partie des élèves impliqués dans les incendies d’écoles sont des jeunes vulnérables, provenant de familles en difficulté alors que d’autres sont orphelins » a déclaré S.Exc. Mgr Maurice Muhatia Makumba, Evêque de Nakuru et Président de la Commission pour l’Education et l’Education religieuse de la Conférence épiscopale du Kenya, dans son intervention tenue dans le cadre de la conférence des Directeurs des écoles catholiques (voir Fides 20/08/2016), au cours de laquelle ont été mis en évidence les graves cas de désordre et les incendies de différents établissements scolaires s’étant vérifiés récemment dans tout le pays.
Mgr Makumba propose le lancement de programmes de soutien destinés aux familles des jeunes en difficulté, « organisés par le Ministère de l’Education, en association avec les organisations religieuses. Ces dernières devraient être aidées en ce qui concerne la mise en place des programmes de formation destinés aux élèves au travers de l’institutionnalisation de services d’aumônerie dans l’ensemble des écoles ».
A la Conférence, le Ministre de l’Education du Kenya, Fred O. Matiang’i, a promis de « travailler à un nouveau schéma de service visant à permettre au gouvernement d’assigner des aumôniers des principales églises au sein des établissements d’enseignement secondaire à partir de la prochaine année fiscale ». (L.M.) (Agence Fides 22/08/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network