ASIE/INDIE - Etudes bibliques pour enseigner le pardon aux croyants de toutes les religions dans le cadre de l’Année de la Miséricorde

jeudi, 4 août 2016 année de la miséricorde   eglises locales   communications sociales   bible  

Nagpur (Agence Fides) – Fréquenter et suivre le Cours d’études bibliques promu dans le cadre de l’Année de la Miséricorde par le Centre d’information catholique (CIC) de Nagpur, dans le centre de l’Inde, a donné à Sushma Suryawanshi, bouddhiste devenue chrétienne , « la force de pardonner ceux qui m’ont fait du mal ». Il s’agit là de l’un des témoignages recueillis par le Centre d’information catholique (CIC) de Nagpur, structure pastorale qui vient de fêter son premier anniversaire.
Ainsi que cela a été indiqué à Fides par le CIC, Sushma Suryawanshi a raconté : « En connaissant mieux la figure du Christ, j’ai pu pardonner et aimer profondément mon mari qui faisait abus de boissons alcoolisées. De Jésus, j’ai reçu la force de pardonner et d’aimer les personnes qui m’ont accusé injustement ».
Les promoteurs du Centre ont proposé ses études bibliques aux hindous, aux musulmans et aux chrétiens : « La Sainte Bible a été écrite voici des siècles mais ses versets sont utiles pour le temps présent afin d’avoir une vie heureuse. C’est pourquoi nous devons lire la Bible en prière et comprendre la signification profonde des paroles de Jésus » affirment-ils.
Parmi les promoteurs du CIC se trouve notamment l’Archevêque de Nagpur, S.Exc. Mgr Abraham Viruthakulangara, qui a eu l’idée de diffuser et d’ouvrir les cours bibliques aux laïcs afin de favoriser « une plus grande compréhension du message de la Bible ». L’Archevêque, avec le soutien décisif de la Congrégation des Filles de Saint Paul, a encouragé les laïcs à participer au cours et les a invités à suivre l’exemple de Jésus en matière de pardon et de miséricorde.
En un an d’action pastorale, le CIC a touché de nombreuses personnes et est entré en relation avec de nombreuses organisations sur le territoire de Nagpur, indépendamment des différences religieuses. « Nous sommes disposés à rentrer en relation avec des personnes et des organismes qui désirent parler avec nous et à les écouter » a expliqué à Fides Sœur Suman Tigga, des Filles de Saint Paul, Directrice du CIC. Les cours promus par le Centre sont diffusés dans toutes les Paroisses de l’Archidiocèse et les activités comprennent des rencontres interreligieuses et des événements destinés aux enfants, aux personnes âgées et aux catéchistes réalisés également au travers du recours aux technologies modernes. (PA-LM) (Agence Fides 04/08/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network