ASIE/PAKISTAN - Fuite d’une jeune chrétienne convertie de force à l’islam des mains de ses ravisseurs

jeudi, 4 août 2016 conversion   violence   islam   minorités religieuses   liberté religieuse  

P.A.

Lahore (Agence Fides) – Une jeune chrétienne pakistanaise sourde-muette est parvenue à échapper au contrôle d’un musulman qui l’avait enlevée et contrainte à se convertir à l’islam et à contracter un mariage islamique. Après cet acte de courage, la jeune femme et sa famille, qui se trouvent à Sialkot, en province du Pendjab, ont été menacées de mort.
Selon les musulmans en effet, Asma – qui a été renommé Aysha depuis sa conversion forcée – est désormais convertie à l’islam et se trouve être de plus l’épouse d’un musulman, ce qui fait qu’elle ne peut retourner dans sa famille d’origine.
Ainsi que l’a appris Fides, Asma a été enlevée voici cinq mois par son voisin, Ghulam Hussain, musulman particulièrement influent, qui a des relations avec des représentants de la police et du monde politique. Ghulam Hussain menace actuellement le père d’Asma, Gulzar Masih. Ce dernier s’est rendu au poste de police local pour dénoncer les faits mais la police l’a invité à remettre sa fille à son mari. Maintenant, après le dépôt d’une plainte, l’affaire est arrivée devant le tribunal.
Ghulam Hussain a présenté le certificat d’une medersa – école coranique – faisant état de la conversion d’Asma ainsi qu’un certificat de mariage. Naturellement, explique l’avocat d’Asma et de sa famille, les documents sont contrefaits et les signatures ont été extorquées par la force à la jeune femme.
Nasir Saeed, Directeur de l’ONG CLAAS, qui suit le cas, a expliqué à Fides : « Les cas de conversion forcée et d’enlèvement de jeunes chrétiennes et hindoues voient leur nombre augmenter, démontrant l’échec des institutions, qui garantissent l’impunité. La police et la magistrature sont complices et ne défendent pas la légalité. C’est pourquoi de nombreux hindous et chrétiens du Pakistan, découragés, ont commencé à émigrer en direction de l’Inde et d’autres pays car le Pakistan ne les protège pas et qu’ils sentent que leur vie et leurs propriétés sont en danger ».
Au Pakistan, l’enlèvement de jeunes femmes appartenant aux minorités religieuses et leur conversion forcée à l’islam représente un phénomène courant. Selon des sources de Fides, chaque année, il concerne 700 jeunes chrétiennes et 300 hindoues, sachant que les chiffres en question ne représentent que les cas qui viennent au jour ou arrivent devant les tribunaux. (PA) (Agence Fides 04/08/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network