AMERIQUE - Refus de reconnaissance de la présidence vénézuélienne du Mercosur de la part de l’Argentine et du Paraguay

mercredi, 3 août 2016 zones de crise   economie   droits fondamentaux  
Crise à l'intérieur du Mercosur

Crise à l'intérieur du Mercosur

Asunción (Agence Fides) – Une crise a éclaté au sein du Mercosur, après que l’Uruguay ait quitté la présidence tournante du marché commun d’Amérique du Sud, le 29 juillet dernier. Sur la base des règles de l’organisation, le Venezuela devait lui succéder. En effet, le lendemain, il annonçait avoir pris la présidence de l’organisation internationale. Cependant, les autres pays du Mercosur n’ont pas reconnu cet acte.
Une note transmise à Fides par l’Agence Adital rappelle que la règle de succession prévoit qu’il soit procédé par ordre alphabétique et par suite le Venezuela aurait dû prendre la présidence pour le second semestre 2016. Toutefois, l’Argentine, le Brésil et le Paraguay ont exprimé des réserves sur la possibilité pour le pays présidé par Nicolas Maduro de guider le groupe, à cause des violations des droits fondamentaux et de la répression de l’opposition perpétrée par son gouvernement.
Au Mercosur (Mercado Común del Sur), adhèrent en qualité d’Etats membres l’Argentine, le Brésil, le Paraguay, l’Uruguay et le Venezuela. Sont en outre Etats associés la Bolivie et le Chili – depuis 1996 – le Pérou – depuis 2003 – la Colombie et l’Equateur – depuis 2004. Le Venezuela est devenu membre de plein droit de l’organisation le 31 juillet 2012 soit six ans après le début de la procédure, du fait de l’opposition du Paraguay.
L’objectif du Mercosur est la réalisation d’un marché commun latino-américain même existent encore de fortes barrières protectionnistes entre les différents Etats. il pourrait être comparé au marché commun européen si n’existaient pas de fortes asymétries entre ses membres. En effet, s’il est possible d’affirmer que les trois plus importants pays membres du marché commun européen étaient plutôt semblables en termes d’expériences économiques et historiques, il n’en est pas de même pour l’Argentine, le Brésil, l’Uruguay et le Paraguay, ne serait-ce que parce que le Brésil représente, à lui seul, 77% du PIB du Mercosur, l’Argentine 20%, l’Uruguay 2% et le Paraguay 1%. (CE) (Agence Fides 03/08/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network