ASIE/INDE - Indemnisation plus importante pour les chrétiens victimes des massacres de l’Orissa

mercredi, 3 août 2016 persécutions   violence   hindouisme   evacués   minorités religieuses  

Bhubaneswar (Agence Fides) – Une victoire légale a été remportée par les victimes des massacres antichrétiens en Orissa. Ainsi que l’a appris l’Agence Fides, la Cour Suprême de l’Inde, considérant les indemnisations versées jusqu’à présent « inadaptées », a ordonné au gouvernement de l’Etat de l’Orissa de disposer un dédommagement supplémentaire en faveur des familles qui, en 2008, furent victimes d’un véritable nettoyage ethnique au sein du district de Kandhamal, opération réalisée sur base religieuse pour débarrasser le territoire de ses habitants de foi chrétienne.
La décision de la Cour est arrivée après un recours introduit par S.Exc. Mgr Raphel Cheenath, Archevêque de Cuttack- Bhubaneswar et a été accueillie favorablement par l’Eglise locale.
Dans un entretien accordé à Fides, Sajan K. George, Président du Conseil global des chrétiens indiens (GCIC) affirme : « Il s’agit d’un progrès dans la justice pour les victimes de Kandhamal, d’un signe positif que de voir la Cour Suprême de l’Inde reconnaître la question d’une injuste compensation versée. La procédure judiciaire est lente et inadaptée mais ceci demeure un signe d’espérance ».
L’Eglise dans l’Etat de l’Orissa – dans le centre est de l’Inde – célébrera chaque année la Journée des Martyrs le 30 août, au lendemain de la mémoire du martyre de Saint Jean Baptiste, afin de commémorer le sacrifice de plus de 101 personnes qui ont perdu la vie durant les massacres antichrétiens de 2007 et 2008, sachant que la majeure partie de celles-ci provenaient du district de Kandhamal. Les violences de 2008 causèrent également la destruction de 8.500 maisons et 395 églises alors que les évacués chrétiens, chassés à jamais de leurs villages, furent plus de 56.000. (PA) (Agence Fides 03/08/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network