AMERIQUE/PARAGUAY - Proposition de médiation de l’Eglise après l’enlèvement de trois personnes de la part du groupe de guérilla « armée du peuple du Paraguay »

samedi, 30 juillet 2016 groupes armés   violence   evêques   eglises locales  
Militaires au Paraguay

Militaires au Paraguay

Asunción (Agence Fides) – La Conférence épiscopale du Paraguay (CEP), après un nouveau cas d’enlèvement perpétré par le groupe dénommé « armée du peuple du Paraguay (EPP) », a diffusé une déclaration dans laquelle elle exprime sa solidarité aux trois personnes enlevées, demandant leur libération immédiate.
« La présence de ces groupes armés est véritablement préoccupante. En effet, au travers de leurs actes de violence, ils apeurent la population » a déclaré S.Exc. Mgr Adalberto Martínez Flores, Evêque aux Armées du Paraguay, dans des déclarations reprises dans une note parvenue à Fides. « Un dialogue peut toujours être lancé en cas de revendications politiques ou idéologiques – a affirmé l’Evêque – mais les armes ne constituent pas un instrument acceptable pour atteindre les objectifs ». En ce qui concerne une possible médiation de l’Eglise catholique, Mgr Martinez Flores a rappelé que les prêtres de la zone nord du pays sont disposés à dialoguer avec les responsables du groupe armée, à condition que cette initiative soit autorisée par les forces de sécurité et par le gouvernement. (CE) (Agence Fides 30/07/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network