ASIE/SYRIE - Commentaires de l’Evêque d’Alep des Chaldéens à propos du changement de nom du front al-Nusra

vendredi, 29 juillet 2016 djihadistes   guerres   politique internationale  

Wikipedia

Alep (Agence Fides) – Le choix de la faction djihadiste Jabhat al-Nusra de changer de nom et d’annoncer sa sortie formelle du réseau terroriste al-Qaeda représente « une pure tactique pour accréditer le simulacre d’une fantomatique rébellion islamiste modérée » qui serait présente au sein des forces engagées dans la guerre contre Bachar el-Assad, une entité (celle de l’islamisme modérée NDR) qui n’existe pas ». C’est ce dont est convaincu S.Exc. Mgr Antoine Audo SI, Evêque d’Alep des Chaldéens. « Changer de dénomination et déclarer verbalement sortir du réseau al-Qaeda – indique l’Evêque dans un entretien accordé à l’Agence Fides – ne change absolument rien sur le plan de la réalité. Ce sont les mêmes, représentants du même extrémiste sunnite djihadiste. Ils changent de nom par opportunité tactique, un jeu trompeur, pour tenter de se présenter comme des représentants de l’imaginaire « opposition syrienne modérée » dont semblent avoir besoin certains pouvoirs afin de continuer à poursuivre leurs desseins sur la Syrie ».
Hier, 28 juillet, Abu Muhammad al-Jawlani, chef militaire du front al-Nusra, a annoncé que le groupe s’appellera désormais Jabhat Fatah Al-Sham (front pour la conquête du Levant).
Dans une vidéo, transmise en exclusive par al-Jazeera, al-Jawlani a également confirmé la sortie d’al-Nusra du réseau al-Qaeda, motivant cette décision par l’intention de « réduire les distances entre les factions djihadistes » opérant dans le cadre du conflit syrien. Dans cette même vidéo, le chef djihadiste a cependant remercié les actuels responsables d’al-Qaeda – réseau terroriste créé par Osama Ben Laden – « pour avoir compris le besoin de rompre le lien ». Par le passé, dans différentes situations locales, les milices d’al-Nusra avaient été engagées dans des affrontements armés en vue du contrôle du territoire avec les djihadistes du prétendu « Etat islamique ». (GV) (Agence Fides 29/07/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network