AMERIQUE/COSTA RICA - Accueil temporaire au Costa Rica des réfugiés d’Amérique centrale

mercredi, 27 juillet 2016 réfugiés   droits fondamentaux   zones de crise   violence  
Réfugiés d'Amérique centrale

Réfugiés d'Amérique centrale

San José (Agence Fides) – Le Costa Rica, le Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés et l’Organisation internationale pour les Migrations, ont annoncé hier la signature d’un accord selon lequel ce pays accueillera temporairement un certain nombre de réfugiés provenant d’Amérique centrale en qualité de pays non impliqué directement. L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse tenue au Palais présidentiel par le Ministre à la Présidence, Sergio Alfaro, le représentant du Haut Commissariat dans ce pays, Carlos Maldonado, et le chef de la mission locale de l’Organisation internationale pour les Migrations, Roeland De Wilde.
« Cette convention s’applique aux citoyens des pays de la région qui sont considérés en danger et qui ont demandé le statut de réfugié dans un pays tiers, autre que le Costa Rica » a déclaré Sergio Alfaro, selon la note parvenue à Fides. De telles personnes ont été précédemment désignées par le Haut Commissariat comme candidates à un accueil, a indiqué Sergio Alfaro, précisant que le Costa Rica ouvrira ses portes seulement par attention envers ces personnes, qui disposeront d’un visa humanitaire temporaire.
Le représentant du Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés au Costa Rica, a exprimé sa fierté de signer cet accord de coopération et l’honneur que cela représentait pour lui, décrivant le Costa Rica comme un partenaire de référence en matière de protection des réfugiés au travers de programmes modèles dans le secteur. L’accord ne concerne pas les migrants en situation irrégulière au Costa Rica mais s’adresse essentiellement aux ressortissants des pays de ce qu’il est convenu d’appeler le Triangle du Nord, constitué par le Guatemala, le Honduras et le Salvador. Ces réfugiés demeureront au Costa Rica pour un maximum de six mois et ne seront jamais plus de 200, accueillis en majorité dans des foyers. (CE) (Agence Fides 27/07/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network