AMERIQUE/ETATS UNIS - Augmentation du nombre des victimes de mauvais traitements infantiles dus aux situations précaires des familles

jeudi, 21 juillet 2016 mineurs  

Bruce Tuten

Austin (Agence Fides) – Selon les experts, la pauvreté représente un facteur déterminant en ce qui concerne l’augmentation du nombre des cas de mauvais traitements infantiles qui continue à être enregistrée dans le comté de Trevis au Texas. Les médecins du Dell Children’s Medical Center ont déclaré que, chaque jour, ils assistent un nombre toujours plus important d’enfants victimes d’abus. Un groupe de chercheurs de cet hôpital pédiatrique, en collaboration avec le centre sanitaire Ascension, se sont unis pour identifier les zones caractérisées par le plus grand nombre de victimes et, dans le même temps, pour chercher des solutions ou prévenir le phénomène. Selon les données du Child Protective Center (CPR), de 2009 à 2012, après la récession économique, une augmentation du nombre des victimes parmi les mineurs a été enregistrée.
A cause du développement des villes et de l’augmentation des prix des logements, la population en conditions économiques précaires s’est déplacée en direction de la périphérie du comté de Trevis, dans des zones manquant de services à la population et caractérisées par ailleurs par un fort taux de chômage. Pour parvenir à obtenir un changement, indiquent des sources locales à Fides, il est nécessaire de renforcer l’infrastructure communautaire destinée aux familles, tout comme le nombre des logements disponibles, l’existence de salaires dignes, l’accès aux services sanitaires, un réseau de transport public efficace et, surtout, d’améliorer la qualité des établissements d’enseignement. Selon les statistiques de 2012, aux Etats-Unis, un enfant sur 100 subissait des mauvais traitements alors que, dans le comté de Trevis, au cours de la même année, ce nombre était de 1 sur 85. (AP) (Agence Fides 21/07/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network