AFRIQUE/NIGERIA - 240.000 enfants dénutris à cause de la crise humanitaire causée par Boko Haram

mercredi, 20 juillet 2016 dénutrition  

European Commission DG ECHO

Abuja (Agence Fides) – A cause de l’aggravation de la situation humanitaire, due au conflit avec le groupe djihadiste Boko Haram, plus de 240.000 enfants souffrent de dénutrition aigue et courent un fort danger de mort dans l’Etat de Borno, au nord-est du Nigeria. Selon les estimations de l’UNICEF, des 244.000 enfants touchés, près de 50.000 pourraient mourir en l’absence d’une assistance rapide. « En moyenne, 134 enfants mourront chaque jour de causes liées à la dénutrition aigue en l’absence d’une montée en puissance rapide de la réponse » peut-on lire dans un communiqué de presse du Directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique occidentale et centrale parvenu à Fides.
La crise alimentaire dans la région devient toujours plus évidente au fur et à mesure que les troupes de la force multinationale regagnent le contrôle des territoires contrôlés par Boko Haram et que deviennent plus accessibles les aides humanitaires. Les lieux qui sont désormais praticables présentent un cadre désolant : villes complètement détruites accueillant des évacués privés de conditions hygiéniques adéquates, d’eau et de nourriture etc.. Les organisations humanitaires n’ont, malheureusement, pas encore accès à près de 2 millions de personnes vivant dans des zones peu sûres. En sept années de conflit, Boko Haram a causé la mort de plus de 12.000 personnes selon les estimations du gouvernement même si d’autres sources considèrent que ce chiffre serait plus du double sachant que la secte islamiste a également provoqué l’évacuation de plus de 2,5 millions de personnes. (AP) (Agence Fides 20/07/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network