ASIE/IRAQ - Recherche de l’appui des chrétiens en ce qui concerne l’indépendance du Kurdistan irakien de la part du Président de la Région autonome

mardi, 19 juillet 2016 politique internationale  

KRP

Erbil (Agence Fides) – Un référendum à venir visant à établir la pleine indépendance du Kurdistan irakien et l’assurance que les chrétiens pourront retourner « en maîtres » vivre dans les villages de la plaine de Ninive conquis par les miliciens du prétendu « Etat islamique » lorsque ceux-ci seront vaincus et que Mossoul sera, elle aussi, libérée : tels sont quelques-uns des points clefs évoqués lors de la rencontre de samedi dernier, 16 juillet, à Erbil, entre le Président de la Région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, et les représentants des partis politiques et mouvements formés par des responsables et activistes chrétiens opérant dans la région.
Les contenus de la rencontre, mentionnés également dans les communiqués diffusés par la Présidence de la Région autonome du Kurdistan, font état de l’intention du Président Barzani d’impliquer ces formations politiques dans l’élaboration d’un plan préliminaire concernant la forme politique future de la Région, avant la reconquête de Mossoul et la libération définitive des terres actuellement contrôlées par le prétendu « Etat islamique », tenues pour escomptées et imminentes.
Se référant aux hommes politiques chrétiens, M. Barzani a réaffirmé que « ces personnes ont le droit de déterminer leur avenir propre » et les a invités à demeurer des sujets actifs du processus politique concernant l’ensemble de la zone. L’hypothèse préfigurée dans le cadre des entretiens consiste toujours à faire de la plaine de Ninive une « province autonome à majorité chrétienne » pour permettre ensuite aux habitants de ladite Province de choisir, par référendum, leur encadrement juridique au sein d’un Kurdistan irakien indépendant ou d’un Etat irakien fédéral.
Le communiqué de la Présidence de la Région autonome du Kurdistan irakien, parvenu à l’Agence Fides, souligne l’urgence de trouver un accord préalable concernant le futur profil politique de la zone, profil qui pourra garantir aux groupes minoritaires de vivre en paix et dans la sécurité sans être exposés aux violences et discriminations subies à plusieurs reprises au cours des différentes phases historiques. Le dessein stratégique kurde semble être de reconnaître une autonomie administrative aux zones dans lesquelles sont concentrées les minorités, dans le cadre d’une affirmation progressive du projet indépendantiste. Pour cela, il est demandé aux groupes en question de s’engager également militairement aux côtés des forces kurdes Peshmergas dans la libération de Mossoul et des terres se trouvant encore entre les mains des djihadistes.
La conquête de Mossoul et de la plaine de Ninive de la part du prétendu « Etat islamique » a provoqué l’évacuation de quelques 120.000 chrétiens, dont une grande partie se trouve à Erbil et dans d’autres zones du Kurdistan irakien. (GV) (Agence Fides 19/07/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network