ASIE/PAKISTAN - Requête de renforcement de la protection des défenseurs des droits fondamentaux de la part d’une ONG d’inspiration chrétienne

samedi, 16 juillet 2016 violence   terrorisme   droits fondamentaux  

Facebook

Islamabad (Agence Fides) – Il est nécessaire de mettre en place des mesures de protection plus forte en faveur des défenseurs des droits fondamentaux au Pakistan. Tel est l’appel lancé au gouvernement par la société civile et par des ONG internationales telles que Christian Solidarity Worldwide. L’appel en question arrive à la suite de l’assassinat de l’activiste musulman Zafar Lund, intervenu le 14 juillet. Ce dernier a été frappé à la tête par des agresseurs non identifiés et est mort devant sa maison de Kot Addu, dans la province du Pendjab. Il était le fondateur d’un forum de la société civile visant à protéger les droits des communautés qui vivent grâce à la proximité du fleuve Indus à Kot Addu, mais aussi à promouvoir l’instruction et les droits de l’enfant.
« La violence à l’encontre des défenseurs des droits fondamentaux dans l’ensemble du Pakistan est en hausse. Ils sont victimes de menaces et d’intimidations de la part d’acteurs étatiques et non » affirme le forum de la société civile, qui recommande au gouvernement du Pakistan de « combattre la culture de l’impunité et de remettre à la justice tous les responsables d’attaques et de menaces contre les avocats, les intellectuels, les magistrats et les défenseurs des droits fondamentaux ».
Parmi les derniers homicides en date, on notera celui de Khurram Zaki, défenseur des droits fondamentaux bien connu et éditeur, intervenu le 7 mai dernier à Karachi. Khurram Zaki faisait partie des activistes de la société civile qui, en janvier, avaient présenté une plainte contre Maulana Abdul Aziz, membre de la Lal Masjid, la « mosquée rouge » de Karachi, accusée d’inciter les enfants et les jeunes à la haine sectaire et à la violence. (PA) (Agence Fides 16/07/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network