ASIE/PHILIPPINES - Réaction du Président de la Commission épiscopale chargée des migrants et des itinérants sur la décision de la Cour internationale d’arbitrage relative à la mer de Chine du sud

jeudi, 14 juillet 2016 politique   politique internationale   paix   justice  

Manille (Agence Fides) – « Nous avons accueilli la décision de la Cour favorablement et en rendant grâce à Dieu. Nous demandons à tous d’être magnanimes et de ne pas se vanter mais de la prendre en compte avec sobriété et humilité ». C’est dans cet état d’esprit que le Président de la Commission épiscopale chargée des migrants et des itinérants, S.Exc. Mgr Ruperto Santos, Evêque de Balanga, commente la décision favorable aux Philippines émise par la Cour internationale dans le cadre du contentieux les opposant à la Chine à propos de la juridiction en mer de Chine du sud. L’Evêque a exhorté en particulier les travailleurs philippins vivant en Chine « à éviter de s’engager dans des débats sur la décision pour leur sécurité », leur recommandant de « poursuivre leur travail avec un sens de responsabilité, (en demeurant NDT) respectueux et tranquilles ». L’Evêque a également demandé à ne pas former de groupes et à ne pas parler de la décision sur les réseaux sociaux.
Au cours de ces derniers mois, la Conférence épiscopale avait invité tous les fidèles philippins à lancer une « oratio imperata » pour chercher une solution pacifique à la dispute territoriale entre Manille et Pékin. Ces derniers jours, la Cour permanente arbitrale de La Haye a donné raison aux Philippines dans le contentieux qui les oppose à la Chine en ce qui concerne le contrôle de récifs et d’atolls stratégiques en Mer de Chine du sud, affirmant que la Chine ne dispose d’aucun titre sur cette partie de mer et qu’elle a violé les droits souverains des Philippines. (PA) (Agence Fides 14/07/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network