AMERIQUE/PANAMA - Réflexion de la Conférence épiscopale sur le canal élargi

lundi, 11 juillet 2016 développement   politique   pauvreté  
Un "Canal pour tous"

Un "Canal pour tous"

Panama (Agence Fides) – L'ouverture du Canal après les opérations d’élargissement « a constitué un événement qui nous a rempli de joie et de patriotisme parce que cette œuvre a une signification spéciale dans l’histoire du peuple de Panama. Maintenant, nous avons à relever le grand défi qui consiste à réagir face aux différences et aux rivalités, pour parier sur la souveraineté, la démocratie et la justice sociale, qui nous permettront de faire face aux efforts nécessaires pour construire le pays que nous voulons tous, sans exclure personne, en réduisant le clivage scandaleux existant entre les quelques-uns qui ont beaucoup et les multitudes qui ont peu ».
Il s’agit là d’un passage du texte publié au terme de l’Assemblée plénière de la Conférence épiscopale du Panama, tenue du 4 au 8 juillet, texte qui a voulu expressément se prononcer sur ce grand événement international qui touche la vie du peuple panaméen. Le nouveau Canal de Panama, inauguré le 26 juin dernier et réalisé par un consortium international, a représenté le travail de 30.000 personnes pendant près de neuf ans. Dans ce cadre, la portée du Canal a été triplée, en faisant une véritable innovation dans le domaine des transports et permettant de donner un important élan aux routes maritimes commerciales entre l’Europe et l’Amérique.
« Nous avons devant nous une occasion historique – continue le texte des Evêques parvenu à Fides - : disposer d’un canal pour tous : paysans, indigènes, descendants des populations africaines, femmes, enfants, jeunes, personnes âgées et ayant des besoins particulier, en somme pour tous. Nous devons rendre réelle et efficace notre souveraineté en cultivant un amour sincère pour notre pays au travers de la consolidation de notre culture, de l’intégration de tous et d’une utilisation sociale plus importante (du canal) ainsi que de la gestion transparente des revenus générés, en permettant la réalisation d’investissements dans des secteurs vitaux tels que l’instruction, la santé, le travail et en fournissant une plus grande opportunité à ceux qui demeurent exclus du développement national ».
Le texte de l’Assemblée rapporte également des informations relatives aux thèmes ecclésiaux pris en considération par les Evêques, comme la nouvelle norme en matière d’abus sexuels et l’engagement en faveur de la Journée mondiale de la Jeunesse. Enfin, un mot d’encouragement est adressé à la population en considération de la réalité sociale que connaît le pays en ce moment. (CE) (Agence Fides 11/07/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network