ASIE/IRAQ - Déclarations du Patriarche de Babylone des Chaldéens à propos du massacre de Karrada

vendredi, 8 juillet 2016 terrorisme  

iraqinews.com

Bagdad (Agence Fides) – Le terrorisme « n’a rien à faire avec la religion mais peut être lié à des jeux politiques qui permettent de tuer des musulmans, des chrétiens, des mandéens et des yézidis comme (étant) des infidèles ». C’est en ces termes que le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, s’est adressé aux participants à la veillée de prière ayant eu lieu au soir du 7 juillet en la Paroisse chaldéenne de Karrada, district de Bagdad dans lequel des kamikazes ont perpétré Dimanche dernier l’un des massacres les plus terribles de la sanglante histoire irakienne. L’attentat, revendiqué par les djihadistes du prétendu « Etat islamique », a coûté la vie à plus de 300 personnes et marqué de manière tragique la fin du ramadan.
Dans son intervention, dont le texte est parvenu à l’Agence Fides, le Patriarche a exprimé sa tristesse et sa solidarité aux parents des victimes, condamnant « ces actes cruels qui ont frappé des personnes innocentes, volant le bonheur à ceux qui se préparaient à célébrer l'Aïd-el-Fitr, et transformant la fête en un deuil national ». Tous devraient reconnaître que « tuer des personnes innocentes conduit à l’enfer et non au Paradis » a souligné S.B. Louis Raphaël I Sako, faisant référence aux pratiques de lavage du cerveau utilisées par les agence de la terreur pour recruter de la main-d’œuvre prête à commettre des attentats suicides. « Si le gouvernement était cohérent et que les hommes politiques travaillaient comme une équipe – a-t-il ajouté – le prétendu « Etat islamique » ne serait pas en mesure de commettre ces crimes et de mettre en danger la sécurité et la stabilité du pays ». (GV) (Agence Fides 08/07/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network