AFRIQUE/AFRIQUE DU SUD - Lettre pastorale des Evêques à la veille des élections municipales

vendredi, 1 juillet 2016 elections   evêques  

S.Exc. Mgr Abel Gabuza

Johannesburg (Agence Fides) – « Nous avons besoin de maires et de conseillers municipaux qui aient vraiment à cœur les problèmes économiques et d’autre type que nos concitoyens doivent affronter » affirme la Lettre pastorale des Evêques sud-africains relative au scrutin visant au renouvellement des organes locaux qui aura lieu le 3 août prochain.
« Personne ne veut de responsables attentifs à faire de l’argent et intéressés seulement par la politique politicienne. Etre un homme politique peut constituer une noble vocation chrétienne » souligne la Lettre envoyée à l’Agence Fides. C’est pourquoi les Evêques demandent « à ceux qui aspirent au leadership de garantir que nos districts municipaux seront gouvernés selon les principes d’une direction éthique. Nous les exhortons à exercer le pouvoir avec honnêteté et responsabilité vis-à-vis des pauvres et des plus vulnérables ».
En parallèle avec la publication de la Lettre pastorale des Evêques, la Commission épiscopale Justice et Paix de la Southern African Catholic Bishops’ Conference a diffusé un communiqué dans lequel elle critique la condamnation insuffisante de la part des hommes politiques des récentes violences qui ont ensanglanté la campagne électorale. « Nous sommes déçus par le fait que nos responsables politiques n’ont pas été assez visibles et n’ont pas parlé avec la force nécessaire en ce qui concerne la condamnation des récents homicides politiques et des violences factieuses » a affirmé S.Exc. Mgr Abel Gabuza, Evêque de Kimberley et Président de la Commission précitée.
A la mi-juin, au moins trois personnes ont été tuées à Tshwane, dans les environs de Pretoria, dans le cadre d’affrontements ayant éclaté après le choix d’un candidat aux élections municipales de la part d’un parti de gouvernement.
« Les hommes politiques mobilisent actuellement les jeunes, en particulier les chômeurs, afin de les employer dans le cadre des violences préélectorales » dénonce Mgr Gabuza, qui invite les sud-africains « à ne pas se faire manipuler par des hommes politiques qui démontrent que leur intérêt primaire est la soif de pouvoir et de postes de gouvernement ».
Le 6 juillet aura lieu à Durban un moment de prière en faveur du déroulement pacifique du scrutin. (L.M.) (Agence Fides 01/07/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network